Haute-Loire Infos.fr
Haute-Loire Infos.fr > Actualités > Le Puy-en-Velay : C'est quoi ça ?

Le Puy-en-Velay : C'est quoi ça ?

Bon nombre de personnes qui se promènent sur la place de la Libération, au Puy-en-Velay, se posent des questions sur la façade d'un mur qui longe la caserne des sapeurs-pompiers. C'est en effet le seul édifice qui a été épargné par les travaux de rénovation du centre de secours principal. Pourquoi souhaite-t-on le conserver ? Quel va être le visage de la future caserne ? Autant de questions qui nous ont incités à mener l'enquête...

 

Les travaux de rénovation du futur centre de secours principal vont bon train au Puy-en-Velay. Ils ont démarré fin 2011 sur l'emplacement des deux immeubles qui longeaient la caserne, pour en faire des locaux administratifs. Seule une interrogation subsiste, pourquoi décide t'on de conserver l'ancienne façade de la caserne des sapeurs-pompiers, place de la Libération ? Tout simplement parce que l'architecte des Bâtiments de France a décidé de le maintenir érigé " Cela nous a été imposé de façon à garder les hauteurs de la façade de la place de la Libération, dans le cadre du permis de construire. L'architecte de Bâtiments de France estime que cela constitue un ensemble qu'il ne faut pas transformer par la disparition de la façade des bâtiments ", nous a expliqué le colonel des sapeurs-pompiers Jean-François Billard. Les travaux effectués derrière cette ancienne façade devraient être achevés fin 2013, car l'on a pris un peu de retard. Difficile d'avoir des explications  du côté des Bâtiments de France, et d’avoir directement l’architecte Dominique Brunon, la personne directement concernée pour obtenir des éclaircissements. Comme nous l'a fait comprendre sa secrétaire, nous nous sommes tournés vers le service de l'urbanisme en mairie du Puy-en-Velay, où l'on nous a expliqué que l'architecte des Bâtiments de France avait demandé de conserver la façade qu'il trouve intéressante au niveau des encadrements, des ferronneries, des moulurations " C'est un bâtiment qui doit dater du 19è siècle, mais je ne sais pas s'il a été répertorié au niveau du PLU. La façade a un caractère architectural intéressant, dans le cadre d'un projet contemporain selon l'architecte des Bâtiments de France ", nous a précisé Gérard Darchieux. Comme quoi on peut faire du neuf avec du vieux !