Haute-Loire Infos.fr
Haute-Loire Infos.fr > Actualités > Mariage gay, avortement, islamisme...Mgr Brincard joue cartes sur table...

Mariage gay, avortement, islamisme...Mgr Brincard joue cartes sur table...

Mariage homosexuel, avortement, montée de l'islamisme. Pour la première fois Mgr Henri Brincard, évêque du Puy-en-Velay, se confie sur des thèmes sur lesquels il n'a pas l'habitude de s'étendre. De retour de la visite « Ad Limina » qui l’a conduit à Rome, et au cours de laquelle il a rencontré le Pape Benoît XVI et ses principaux collaborateurs, il a bien voulu répondre à nos questions...

 

Haute-Loire Infos :  Vous vous êtes rendu au Saint-Siège dernièrement. Quelles signification doit on donner à ce déplacement ? Que représente-t-il pour vous ?

 

Mgr Henri Brincard : Cette rencontre avec le Pape et ses collaborateurs a lieu normalement tous les cinq ans. C’est une occasion de dialogues, d’échanges avec le Saint-Père. C’est un moment précieux pour nous évêques que de pouvoir confier à Benoît XVI nos soucis et nos projets et il se montre très attentif à tout ce que nous lui partageons. Benoît XVI me frappe par sa grande délicatesse à l’égard des personnes, par son écoute bienveillante et lucide, par son art de poser des questions pertinentes. Nous avons aussi rencontré les responsables des services qui aident le Pape dans sa mission de communion de toute l’Église. Avec eux aussi nous avons partagé nos préoccupations et ils nous ont fait part de ce qui se passe dans le reste du monde. Ce sont toujours des moments très riches. Cette visite est appelée « ad limina », ce qui veut dire sur les tombes des apôtres : elle est aussi un pèlerinage auprès de saint Pierre et de saint Paul et cela aussi est très fort.

Haute-Loire Infos : Parmi d’autres sujets d’actualité, certains agitent l’opinion publique. C’est le cas du projet de loi sur le mariage homosexuel et l’adoption par un couple homosexuel. Quelle est clairement votre position ?

 

Mgr Henri Brincard : J’ai eu l’occasion de publier une déclaration sur ce thème  et elle est disponible sur le site internet du diocèse. Ce projet de « mariage pour tous » prétend répondre à une exigence d’égalité. Je pense que c’est une illusion. Un couple ne devient pas une famille simplement parce que l’on s’aime. Le mariage n’est pas que la consécration d’un sentiment amoureux. Il est aussi le cadre dans lequel des personnes s’unissent pour accueillir la vie et offrir aux enfants ce qui est bon à leur croissance. La différence des sexes n’est pas un point de détail, elle est structurante pour les personnes comme pour la société. Remettre en cause les notions de filiation, de paternité et de maternité, bref tout ce qui constitue la famille, c’est bouleverser un des fondements de notre société.

Haute-Loire Infos : La question concernant l’avortement divise plus que jamais. Avez-vous une réponse qui pourrait mettre tout le monde d’accord ?

 

Mgr Henri Brincard : Je ne suis pas sûr de pouvoir mettre tout le monde d’accord ! Si l’Église s’oppose à l’avortement c’est parce que pour nous toute vie est sacrée et doit être défendue ; particulièrement la plus faible et celle qui est sans défense. Cela dit, l’avortement est souvent une mauvaise solution à de vrais problèmes. Il faut aider et soutenir les mères qui se retrouvent dans des situations matérielles ou psychologiques telles qu’elles puissent penser que la seule solution est de mettre fin à la vie du bébé qu’elle porte. Il y a beaucoup à faire sur ce point.  J’en ai particulièrement le souci.

Haute-Loire Infos : La montée de l’islamisme intégriste a pris de l’ampleur cette année en France avec notamment l’affaire Mohamed Merah, faut-il en avoir peur ?

 

Mgr Henri Brincard : Au sein de l’Islam et depuis de nombreux siècles, il existe des courants différents. Il appartient aux musulmans de nous dire ce qu’il faut entendre par « intégrisme », un terme qui a différents sens chez nous. Quand au terrorisme, il ne saurait être considéré comme une tradition religieuse authentique. L’extrémisme se nourrit souvent de l’ignorance, de problèmes économiques et sociaux et de conflits qui, bien que se situant hors de France, y ont des conséquences. L’Église catholique essaie de promouvoir le dialogue entre les religions. Les rencontres d’Assise en ont été les réalisations les plus marquantes. Nous devons continuer cet effort pour faire tomber les murs de l’ignorance et bien faire comprendre que, en aucun cas, la religion ne peut s’imposer par la violence.

Haute-Loire Infos : Le marché des produits Halal prend de l’ampleur depuis quelques années. Faut-il y fixer une limite ?

 

Mgr Henri Brincard : Il est bien légitime que les musulmans puissent vivre en conformité avec les exigences de leur foi. Mais là aussi, elles ne sauraient être imposées à ceux qui ne la partagent pas.

Haute-Loire Infos : Quelles priorités doit se fixer l’Eglise catholique pour attirer plus de fidèles, et pour inciter plus de jeunes prêtres à s’engager ?

 

Mgr Henri Brincard : La logique de l’Église n’est pas commerciale : il ne s’agit d’inventer un « produit religieux » qui se vendrait bien. Les chrétiens sont les témoins et les disciples du Christ en qui ils reconnaissent Celui qui donne sens à leur vie, qui éclaire leur choix et ouvre leurs existences sur la vie éternelle. Cela dit, nous avons tous, évêque, prêtres, laïcs à devenir sans cesse des témoins plus crédibles de notre adhésion au Christ par une vie qui en soit vraiment illuminée. Le monde moderne est porteur de valeurs authentiques mais aussi d’illusions ou de mirages. La consommation, la course à l’argent, la compétition exacerbée ne sont pas les vrais chemins du bonheur. À nous de témoigner de Celui que, par son Évangile, le Christ nous ouvre. C’est un chemin d’épanouissement plénier et définitif.

Haute-Loire Infos : La Religion ne laisse pas indifférent certains artistes, c’est le cas de Laurent Voulzy. Pourquoi ne pas avoir accepté de lui ouvrir la porte au Puy ?

 

Mgr Henri Brincard : Nous ne lui avons pas fermé la porte mais la cathédrale qui avait été évoquée un temps pour accueillir son concert ne convenait pas. Nous demandons que tous les concerts qui y ont lieu soient en accès libre. Nous ne pouvions accepter qu’elle soit rendue indisponible plusieurs jours par le montage et le démontage du matériel nécessaire à ce genre de concert. Nous ne fermons pas la porte de nos églises aux concerts s’ils sont compatibles avec la dimension spirituelle du lieu. L’église Saint-Laurent du Puy a accueilli deux concerts au cours du mois de novembre.

Haute-Loire Infos : Quel message d’espoir aimeriez-vous adresser aux altiligériens à l’aube de la nouvelle année ?

 

Mgr Henri Brincard : Au début du concile Vatican II, le pape Jean XXIII invitait à ne pas écouter les prophètes de malheur. Je voudrais inviter tous vos lecteurs à ne pas se laisser envahir par la peur que notre société sécrète : les chrétiens croient que Dieu a mis en chacun de nous des forces d’amour plus fortes que nous le croyons bien souvent. Pour combattre le mal, développons les forces du bien. Beaucoup d’hommes et de femmes de bonne volonté, sans connaître l’origine du bien qu’ils font, servent les autres avec générosité et courage. Une vraie fraternité est donc possible. À Noël, nous célébrons Celui qui est la bonté même, Celui dont provient tout bien. Il me reste à souhaiter vivement que nous puissions tous découvrir ce qui nous unit plutôt que ce qui nous sépare.