Haute-Loire Infos.fr
Haute-Loire Infos.fr > Actualités > Christophe Gauthier : La CFA, un palier accessible...

Christophe Gauthier : La CFA, un palier accessible...

Le Puy Foot 43 va reprendre le championnat de CFA2 sous de bons auspices. Leader du groupe D, l'équipe de Sylvain Jore comptabilise 37 points et se trouve juste devant Clermont et Saint-Priest à l'issue de la 11è journée du championnat. Avec d'aussi bons résultats comment envisage t-on l'avenir du côté des dirigeants ? Quels sont les priorités et les objectifs ? Autant de questions que nous avons posées à Christophe Gauthier, le président du club ponot...

Haute-Loire Infos : Si en septembre on vous avez dit que vous seriez premier en décembre l'auriez vous cru ?

Christophe Gauthier : Très sincèrement ça aurait délicat de me prononcer de façon aussi positive au mois de septembre. Le club du Puy a construit une équipe pour aborder ce championnat différemment que cela a été fait dans le passé.

Haute-Loire Infos : À quoi attribuez-vous ces bons résultats ?

Christophe Gauthier : A la complémentarité des jeunes formés au club, aux joueurs expérimentés qui nous ont rejoint, qui ont un passé dans des divisions supérieures, et qui nous ont fait beaucoup de bien, et bien sûr au coach qui a réussi à fédérer le tout, mais aussi à un état d’esprit.

Haute-Loire Infos : Forcément vous devez commencer à évoquer l'hypothèse d'une montée ? Est-ce économiquement envisageable ? Quel budget, quelles différences avec la CFA2 ?

Christophe Gauthier : Je me suis entretenu de cela avec les partenaires privés et les collectivités. Le niveau de CFA n’est pas beaucoup plus élevé que la CFA2. C’est un petit palier intermédiaire que je considère tout à fait accessible pour le Puy-en-Velay. Il y a 200 000 euros de différence au niveau du budget. Nous avons aujourd’hui un budget de 600 000 euros.

Haute-Loire Infos : Hélas ces bons résultats n'ont semble t-il pas fait  revenir le public en masse au stade Massot ? Est-ce le Foot qui a changé, ou Massot qui est un stade trop froid et anti Foot ?

Christophe Gauthier : Ca fait bien longtemps que je dis que le stade Massot n’offre pas un accueil du public dans de très bonnes conditions. Aujourd’hui le Puy Foot 43 a pris acte et continuera à jouer au stade Massot parce que la municipalité a décidé que Massot serait l’enceinte du football, et que Lafayette serait celle du rugby. C’est peut-être un bien pour tout le monde. Il faudra améliorer l’accueil à Massot, il faudra en proposer un à l’intérieur pendant la mi-temps, on envisage également avec le service des sports d’aménager une grande loge en partie supérieure de la tribune pour avoir une lisibilité sur le stade. Il y a beaucoup de choses à faire, mais on part de très loin avec une enceinte qui à la base est mal orientée. Le public commence à revenir, on a pour preuve le dernier match que l’on a joué face à Pontarlier. Il y avait 3 à 400 personnes, on n’avait pas vu ça depuis le début de la saison.

Haute-Loire Infos : La presse fait aussi régulièrement écho de la mauvaise qualité de la pelouse. Est ce un avantage pour votre équipe qui finit par bien la connaître, ou un inconvénient ?

Christophe Gauthier : C’est un grand inconvénient ! Nos meilleures prestations sont faites à l’extérieur et ce n’est pas un hasard car on joue sur d’excellentes pelouses. Les services chargés de l’entretien n’y sont absolument pour rien, on n’aurait jamais du faire un stade sur un marécage !

Haute-Loire Infos : Le Foot peut-il retrouver ses lettres de noblesse au Puy ?

Christophe Gauthier : Le Puy ne retrouvera jamais le niveau de la division 2 à l’époque. Il fallait à l’époque 10 millions de francs pour évoluer en deuxième division, il faut aujourd’hui 3 millions d’euros voir 4 pour pouvoir aborder ce niveau, donc c’est absolument impensable dans les conditions actuelles, mais entre la CFA2 actuelle et la Ligue 2 il y a des niveaux qui restent abordables.

Crédit Photo : www.lepuyfoot.fr