Haute-Loire Infos.fr
Haute-Loire Infos.fr > Actualités > Le 1er salon exposition sur les infusions à l'Hôtel-Dieu...

Le 1er salon exposition sur les infusions à l'Hôtel-Dieu...

Le 1er salon exposition sur les infusions a ouvert ses portes à l’Hôtel-Dieu, ancien hôpital du Puy, dont la pharmacie témoigne de l’utilisation des plantes par le personnel soignant dès le Moyen-âge. Il est organisé par l’entreprise Pagès et l’Agglomération et la Ville du Puy-en-Velay…

De l’identification des plantes, à la reconnaissance des saveurs élémentaires, en passant par les principes d’extraction et la distillation d’huiles essentielles, un coup de projecteur sur les bienfaits des plantes cultivées en France est fait lors du 1er salon exposition sur les infusions organisé actuellement à l’Hôtel-Dieu, par l’entreprise Pagès et la Communauté d’agglomération du Puy-en-Velay. Il permet aux visiteurs de découvrir la diversité du cadre naturel et les conditions géoclimatiques de la Haute-Loire, à l’origine d’un terroir d’exception pour les plantes. Pagès, rappelons-le, est le spécialiste des plantes en France, depuis 1859. Elle est reconnue dans la pratique ancestrale et multiséculaire d’élaboration d’infusions de plantes au Puy-en-Velay. Aujourd’hui, elle souhaite mettre en lumière ce terroir et ce savoir-faire, à travers un événement grand public. L'occasion lui est offerte de s’informer sur les plantes médicinales et à infusion, de découvrir les plantes du chemin de Saint-Jacques de Compostelle, les plantes extraordinaires que l’on trouve en Haute-Loire, la relation des plantes et des insectes, la reproduction chez la plante à fleurs, et de tout savoir sur les différentes étapes de fabrication des infusions. Il peut également s’initier à la dégustation des infusions, participer à la création d’infusions, à un atelier de distillation d’huiles essentielles.

Une biodiversité végétale exceptionnelle et un savoir faire exceptionnel en Haute-Loire…

La Haute-Loire est un territoire aux caractéristiques pédoclimatiques exceptionnelles qui ont favorisé le développement d’une biodiversité végétale riche et spécifique : plantes sauvages, plantes à parfum et médicinales. L’utilisation des plantes est un savoir-faire qui s’est développé dès le 11e siècle au Puy-en-Velay. Les infusions font donc parties du patrimoine historique et culturel de la ville, mais il a été oublié au fil du temps.

La médecine médiévale et l’Hôtel-Dieu…

La tradition associe la construction de l’Hôtel-Dieu à la légende des époux Grasmanent. Ces bourgeois-bienfaiteurs, tenanciers d’une auberge au Puy, auraient légué leurs biens pour bâtir le futur Hôpital. L’établissement accueille alors toute forme de misère et offre l’hospitalité aux pèlerins, aux pauvres et aux malades qui se présentent à ses portes. L’Hôtel-Dieu est fondé au 11e siècle et figure parmi les plus anciens établissements hospitaliers. La médecine médiévale repose sur les bienfaits des plantes médicinales. L’officine recèle une grande variété de « plantes traditionnelles » qui entre dans la composition de « remèdes » à base de plantes uniques, dites « simples », ou plus tard, dans la composition de « potions » qui combinent plusieurs ingrédients. Au 19e siècle, la pharmacie est dotée d’une tisanerie qui se compose d’un ensemble de grands séchoirs à plantes destinées à être servies en tisanes. Avec la sophistication rapide de la médecine et l’apparition des molécules de synthèse, le savoir-faire des pharmaciens s’est éloigné des plantes médicinales. Les infusions sont alors consommées juste pour le plaisir. C’est dans ce contexte de terroir et de tradition ancestrale que le 19e siècle voit apparaître au Puy-en-Velay tout un ensemble d’herboristeries au sens large, aussi bien dans la distillation, la macération, les infusions, que les plantes à parfums. Au 14e siècle, les écrits rapportent qu’un chanoine parmi le personnel soignant se spécialise dans la médecine et utilise régulièrement les plantes. L’Hôtel-Dieu se fournit auprès des jardins botaniques (herbularius) dit « jardins des simples » qui se trouvent dans les environs du Puy, notamment au Domaine du Sauvage à Chanaleilles, qui propose une flore abondante.