Haute-Loire Infos.fr
Haute-Loire Infos.fr > Actualités > CHER : La télémédecine fait partie des projets de l'hôpital...

CHER : La télémédecine fait partie des projets de l'hôpital...

Jean-Marie Bolliet est le nouveau directeur du centre hospitalier Emile-Roux au Puy-en-Velay. Il a récupéré le fauteuil d'Olivier Servaire Lorenzet qui est parti en juillet dernier pour prendre la direction du centre hospitalier de Blois. En poste depuis un mois, ce lyonnais de 46 ans qui officiait depuis 6 ans sur le bassin hospitalier de l'étang de Thau, a eu l'occasion de se pencher sur les principaux projets de l'hôpital, comme celui qui consiste à mettre en place la télémédecine...

Le centre hospitalier Emile-Roux, au Puy-en-Velay, est entre les mains de Jean-Marie Bolliet depuis le début du mois de septembre. Il succède à Olivier Servaire Lorenzet nommé directeur du centre hospitalier de Blois. Lors d'un entretien avec la presse, lundi, il a eu l'occasion d'évoquer son parcours, et les priorités qu'il s'est fixées pour l'établissement ponot. Jean-Marie Biollet est un lyonnais de 46 ans qui dirigeait jusqu'à présent le bassin hospitalier de Thau (Sète et Agde), il a démarré sa carrière au service de santé des armées, avant de décrocher son premier poste de directeur des relations humaines dans la Loire. Entre temps, il a eu l'occasion d'occuper quelques fonctions administratives.

Un hôpital de référence tourné vers les nouvelles technologies...

Lors de son entretien avec la presse, lundi, Jean-Marie Bolliet a fait part de sa satisfaction d'être nommé dans un hôpital de référence sur le territoire " C'est un établissement très bien tenu, avec un personnel souriant, engagé, qui a une vraie appréhension de son métier. Les professionnels sont le sens de leurs missions. L'activité de l'hôpital est très importante ce qui explique son équilibre financier. Il se situe dans une fourchette haute au niveau de la qualité des soins ". Beaucoup d'éloges sur l'hôpital ponot, même s'il est conscient que les syndicats réclament de nouvelles embauches et de meilleures conditions de travail. Pour lui, l'avenir passe par le biais des nouvelles technologies. Il souhaite, par exemple, développer la télémédecine, afin de limiter les déplacements et les coûts " On a besoin de téléconsultations et de télé-expertises. L'information doit être accessible en temps réel ". Et c'est le cas notamment, au niveau des soins palliatifs, et des EPAHD. Il croit également aux effets bénéfiques des groupements hospitaliers de territoires, et aux projets médicaux communs, afin de mutualiser les fonctions et les moyens logistiques. Des discussions sont en cours avec les CHU de Clermont-Ferrand et Saint-Etienne, afin de répondre aux impératifs du projet de loi santé de Marisol Touraine. Jean-Marie Bolliet se penche actuellement sur un projet de coronographie, et suit de près des chantiers importants comme celui d'un espace intergénérationnel, même s'il y a encore quelques freins juridiques à lever. Dans les cartons subsistent la reconstruction d'une morgue et d'une crêche au sein de l'hôpital. En attendant, c'est la reconstruction d'une blanchisserie qui est à l'ordre du jour.