Haute-Loire Infos.fr
Haute-Loire Infos.fr > Actualités > Il ne faut pas toucher aux congés des enseignants...

Il ne faut pas toucher aux congés des enseignants...

Le SNUDI FO est opposé au projet de réforme de l’école, et il l’a fait savoir en organisant un rassemblement, mercredi après-midi, devant l’Inspection Académique au Puy-en-Velay. Il ne veut pas que l'on touche aux congés des enseignants, et demande l'abandon du projet de décret ministériel relatif aux obligations de service des professeurs d'école. Il récalme également le maintien des 6 écoles publiques sur 3 sites brivadois...

 « Le décret de la ministre touche les congés des enseignants, et il place les enseignants sous la coupe des conseils d'écoles. C'est dans la même logique que la réforme sur les rythmes scolaires, et la réforme des collèges. C'est l'école de la République qui est menacée, et l'égalité de droit sur le territoire français  », a précisé Roland Thonnat, secrétaire du SNUDI FO, lors du rassemblement organisé mercredi après-midi devant l'Inspection Académique de la Haute-Loire. Selon le syndicat, ce projet de réforme de l’école prévoit de faire effectuer aux enseignants une partie des 108 h pendant les congés, en abandonnant la référence aux 36 semaines d’enseignement. Il les obligerait à s’intégrer dans la réforme du collège via les conseils de cycles école - collège dont la participation deviendrait obligatoire pour tous les PE, y compris ceux de maternelle. Il aurait pour conséquence d’augmenter les tâches incluses dans les 24 heures consacrées aux travaux en équipe, de transférer la notion de « missions » aux fonctionnaires et non plus à l’Etat « Ces missions mal définies induisent l’idée d’une forfaitisation du temps de travail alors que les fonctionnaires étant soumis à des obligations de service précises définies dans un cadre réglementaire ». SNUDI FO demande tout simplement l'abandon du projet de décret ministériel, car il estime qu'il aboutirait sur un transfert de compétences vers les collectivités locales. Les représentants syndicaux ont eu l'occasion d'en parler lors de l'entretien qu'ils ont obtenu avec l'Inspecteur d'Académis. Ils en ont profité également pour pointer du doigt le projet de regroupement des écoles de Brioude,  car 4 écoles sur 6 devraient disparaître selon eux.