Haute-Loire Infos.fr
Haute-Loire Infos.fr > Actualités > Le Puy-en-Velay, la cité des plantes à infusions...

Le Puy-en-Velay, la cité des plantes à infusions...

A travers l'exposition " Le Puy-en-Velay, la cité des infusions ", les altiligériens et les touristes de passage au Puy-en-Velay et ses environs peuvent découvrir les plantes que l'on cultive dans la région, et qui font parties du patrimoine environnemental depuis bon nombre d'années. Elle est présentée jusqu'au 31 août à l'espace Saint-Michel d'Aiguilhe, à l'initiative de la mairie et de la Communauté d'agglomération du Puy, en partenariat avec la société Pagès Thés et Infusions...

35 000 touristes sont de passage chaque été sur la commune d'Aiguilhe. Cette année ils peuvent découvrir non seulement le patrimoine historique de la commune (son rocher a été élu 4è Monument préféré des français en 2014), mais aussi le patrimoine culturel et environnemental, à travers l'exposition " Le Puy-en-Velay, cité des infusions ", proposée jusqu'au 31 août par la municipalité, la Communauté d'agglomération du Puy, en étroite collaboration avec la société Pagès Thés et Infusions. Lors d'une conférence de presse organisée en mairie on a rappelé que la Haute-Loire est un territoire aux caractéristiques pédoclimatiques exceptionnelles qui ont favorisé le développement d’une biodiversité végétale riche et spécifique : plantes sauvages, plantes à parfum et médicinales. L’utilisation des plantes est un savoir-faire qui s’est développé dès le 11e siècle au Puy-en-Velay. Les infusions font donc parties du patrimoine historique et culturel de la ville, mais il a été oublié au fil du temps. A travers l’exposition, il s’agit de mettre en avant ce magnifique savoir-faire traditionnel en mettant en perspective à la fois le terroir local et l’histoire liée à l’utilisation des plantes médicinales.

Un peu d’histoire sur l’usage des plantes au Puy-en-Velay…

Au 14e siècle, les écrits rapportent qu’un chanoine parmi le personnel soignant se spécialise dans la médecine et utilise régulièrement les plantes. L’Hôtel-Dieu se fournit auprès des jardins botaniques (herbularius) dit « jardins des simples » qui se trouvent dans les environs du Puy, notamment au Domaine du Sauvage à Chanaleilles, qui propose une flore abondante. En 1684, avec la création de l’Hôpital général, l’Hôtel-Dieu est déchargé de la prise en charge des pauvres. Sa vocation médicale s’affirme. Au 18e siècle, l’établissement dispose alors d’un « office » de médecins et d’une apothicairerie qui se transforme rapidement en pharmacie. L’Hôtel-Dieu devient alors un véritable centre de soin. Au 19e siècle, la pharmacie est dotée d’une tisanerie qui se compose d’un ensemble de grands séchoirs à plantes destinées à être servies en tisanes. Avec la sophistication rapide de la médecine et l’apparition des molécules de synthèse, le savoir-faire des pharmaciens s’est éloigné des plantes médicinales. Les infusions sont alors consommées juste pour le plaisir. C’est dans ce contexte de terroir et de tradition ancestrale que le 19e siècle voit apparaître au Puy-en-Velay tout un ensemble d’herboristeries au sens large, aussi bien dans la distillation, la macération, les infusions, que les plantes à parfums. La société PAGÈS, fondée en 1859, est héritière de cette tradition. Elle l’a perpétue aujourd’hui à travers sa marque et ses infusions de fabrication française et de qualité élevée.

Pratique : entrée gratuite – ouverture du 1er juillet au 9 juillet de 9h à 19h – Non-Stop - Du 10 juillet au 25 août de 9h à 18h30 – Non-Stop - Du 26 août au 30 août.