Haute-Loire Infos.fr
Haute-Loire Infos.fr > Actualités > Tourisme : " La Haute-Loire n'a pas à rougir ! "...

Tourisme : " La Haute-Loire n'a pas à rougir ! "...

Le bilan de la saison touristique en Haute-Loire a été effectué vendredi à l’Hôtel du Département, en présence de Marie-Agnès Petit, vice-présidente en charge du tourisme, et présidente de la Maison du tourisme. Les chiffres enregistrés cette année sont plutôt bons, malgré un contexte national bien morose, avec les attentats, et la baisse de la clientèle étrangère. La Haute-Loire a su tirer son épingle du jeu avec notamment ses espaces verts, et la qualité des hébergements proposés. Reste maintenant à définir quelles seront les priorités du prochain schéma départemental touristique…

«  La Haute-Loire n’a pas à rougir de sa saison touristique ! » a déclaré Marie-Agnès Petit, vice-présidente en charge du tourisme, et présidente de la Maison du tourisme, lors du bilan de la saison touristique 2016 présenté vendredi à l’Hôtel du département. Alors que des villes comme Paris et des régions comme la Côte d’Azur ont souffert du contexte d’insécurité lié aux attentats, aux mouvements sociaux, et à la baisse du pouvoir d’achat, l’Auvergne, et notamment la Haute-Loire ont su se démarquer. Les touristes sont venus chercher les espaces verts, l’air pur, et ils ont apprécié la qualité des hébergements. Il y a eu moins de touristes étrangers cette année (15% en moins en août) 73% des professionnels interrogés en Auvergne sont satisfaits de la saison, on avoisine les 75 à 80% en Haute-Loire. L’arrière-saison a été très bonne pour certains d’entre eux, et notamment pour l’accueil de groupes « Le cap a été maintenu en 2016 ! ». Les activités proposées en Haute-Loire séduisent les touristes, et entre autre celles liées aux activités de pleine nature comme par exemple les sports d’eau vives, les bases nautiques ont fait le plein cet été. Les festivals ont également attiré beaucoup de monde, à l’image du Festival de la Chaise-Dieu ou du festival du rire à Yssingeaux, ou des Nuits de Saint-Jacques au Puy-en-Velay, et des événements comme le Jubilé ont attiré du monde. Au Puy-en-Velay, la fréquentation des monuments a progressé cette année, de bons résultats ont également été enregistrés à la Maison du saumon à Brioude, malgré la météo. La saison a été bonne également au niveau de la Jeune Loire et au Mézenc où 80 à 90% des professionnels du tourisme sont satisfaits, même si la saison a démarré avec un peu de retard. Reste maintenant à conforter ces bons résultats dans les années qui viennent. Un certain nombre de priorités vont être fixés dans le cadre du schéma départemental touristique qui va être défini avec les acteurs concernés, et notamment ceux de la nouvelle région. Il va falloir mettre en place une nouvelle gouvernance, et mettre en avant des projets qui mériteront d’être soutenus à l’échelle régionale. Le site de Chavaniac-Lafayette semble être une priorité si l’on en croit Marie-Agnès Petit. Ce schéma devra également définir qui fait quoi en matière de tourisme, il fera certainement appel à un regroupement des offices de tourisme sur le territoire.

Le poids des hébergements marchands et du Tourisme aujourd’hui en Haute-Loire :

• 33 000 lits marchands qui génèrent 1,6 millions de nuitées.

• Le poids qui en découle est estimé à 119 millions d’Euros en retombées directes.

• Si l’on prend en compte les hébergements non marchands (résidences secondaire, famille et amis) représentant 6,4 millions de nuitées, on estime à 303 millions d’Euros le poids économique du tourisme en retombées directes.

• On peut estimer le poids total du tourisme en Haute-Loire à 501 millions d’Euros (dont environ 198 millions d’Euros de retombées indirectes).