Imprimer cette pageEnvoyer à un ami WIKIOFACEBOOKTECHNORATTIDELICIOUS


20 janvier

Cantonales : Jean-Claude Ferret, la force tranquille…


Jean-Claude Ferret se présente pour la troisième fois sur le canton de Brives-Charensac, dans le cadre des élections de mars prochain, il aura pour suppléante Colette Arsac. Avec Gérard Convert, l’autre conseiller général du Puy-en-Velay, ce sont les deux personnalités de gauche qui sont certainement les plus ancrées dans un canton sur l’arrondissement du Puy.

 

Deux dossiers en particulier, ont poussé Jean-Claude Ferret à se représenter, celui qui concerne les travaux engagés au niveau de Saint-Germain Laprade, et qui vont permettre de réduire considérablement le trafic routier sur la commune de Brives-Charensac. 6 à 8000 véhicules en moins chaque jour, nous a-t-il précisé au téléphone, à l’horizon 2013, il y en a 18 000 aujourd’hui qui traversent le pont de Galard. Autre dossier qui lui tient à cœur, celui concernant le rehaussement des seuils de la Loire «  On en train de se bagarrer avec les services de l’Etat afin qu’ils soient remontés afin que l’on est un plan d’eau de 20 hectares ». En dehors de ces deux priorités Jean-Claude Ferret repart confiant pour ces élections, sachant qu’il a de fortes chances que les brivois lui renouvellent leur confiance. Ceci étant, il reste humble dans sa démarche, et estime que rien n’est gagné d’avance « J’ai préparé les documents que je vais distribuer, je fais ma campagne comme si je devais l’a gagner,  mais je considère que rien n’est gagné d’avance ! ».

 

Pour la droite, les cantonales à Brives-Charensac sont un vrai casse-tête, il y avait beaucoup de candidats il y a un an, beaucoup moins aujourd’hui. Les noms de deux adjoints du Puy ont circulé, Jean-Louis Bouilhol dans un premier temps, Michel Chapuis dans un second, c’est maintenant celui du maire de Saint-Germain Laprade, Daniel Exbrayat, qui circule. En attendant Jean-Claude Ferret peu dormir tranquille…Il a su se positionner sur le canton depuis 1998, et l’on voit mal quel est le candidat de droite qui pourrait lui arracher le fauteuil qu’il occupe à l’Hôtel du département. Le président du Conseil général, Gérard Roche, est lui bien conscient qu’il sera difficile de le détrôner, il en avait fait état lors d’une rencontre avec la presse, à l’occasion de la nouvelle année. 

Retour
Soumettre votre annonce >>
bon coin
Location appartements
A louer T2 Neufs Chauf. ind. élec, Dble vitrage volets intérieurs (loyers minorés) et T3 Libres de suite
Locations / Ventes

Tout le bon coin [+]