Imprimer cette pageEnvoyer à un ami WIKIOFACEBOOKTECHNORATTIDELICIOUS


12 mars

Champignons : Bientôt des cartes pour avoir le droit de les ramasser ?


Les propriétaires forestiers sont excédés par les ramasseurs de champignons qui pillent leurs parcelles. Ce qui s'est passé à l'automne 2012 en Haute-Loire, et notamment dans le secteur de la Chaise-Dieu, ils n'en veulent plus. Quelques uns d'entre eux ont décidé de créer une association, avec le soutien de plusieurs élus communaux. L'idée consiste à  organiser les cueillettes, et de se prémunir contre les bandes organisées qui n'hésitent plus à squatter les forêts pour faire le plein de champignons. Des panneaux pourraient faire leur apparition dans les forêts où l'on en trouve, et des cartes pourraient être délivrées aux personnes qui résident sur le territoire exploité par les propriétaires forestiers...

Les propriétaires forestiers de la Haute-Loire ont bien l'intention de préserver leurs parcelles de terrain, afin d'éviter les abus commis à l'automne dernier au niveau de la cueillette des champignons. Ils ont tous en mémoire les campements qui ont été dressés dans les forêts de la Chaise-Dieu à l'automne dernier, et qui abritaient des ramasseurs de champignons qui provenant de l'extérieur de la région. Afin d'éviter de nouveaux abus, plusieurs d'entre eux ont décidé de créer une association qui permettrait de mieux gérer la cueillette des champignons. L'idée serait de délivrer des cartes de ramassage aux personnes qui résident sur le territoire exploité par les propriétaires forestiers. Des réunions ont déjà été organisées dans différentes communes afin d'expliquer la démarche, et de convaincre les propriétaires à adhérer à l'association. Une assemblée constitutive est d'ailleurs prévue le 30 mars prochain à Félines. Cette intiative est soutenue par un certain nombre d'élus communaux, mais également par le Syndicat des Propriétaires Forestiers Privés de la Haute-Loire qui compte un peu plus de 800 adhérents.

L'association aura un rôle dissuasif...

René Roustide, le président du Syndicat des Propriétaires Forestiers Privés de la Haute-Loire, a expliqué lors d'une conférence de presse, que les propriétaires forestiers étaient excédés par le phénomène constaté à l'automne dernier,  et qu'une douzaine d'entre eux avaient décidé de faire quelque chose, à l'invitation du sous-préfet de Brioude " Il s'agit de faire respecter la règlementation en vigueur, afin que les champignons restent le fruit des revenus des propriétaires forestiers. Les sanctions sont désormais plus importantes lorsque l'on ne respècte pas le code forestier. L'association qui verra le jour devrait permettre de faire intervenir les acteurs du droit à l'environnement, en fixant un certain nombre de règles. Il s'agit également de créer un droit de réciprocité pour permettre aux propriétaires forestiers de ramasser des champignons sur leurs parcelles, mais également celles des propriétaires voisins ". Les cartes qui seront délivrées permettront de simplifier les procédures, tous en les faisant respecter.

 

René Roustide, le président du Syndicat des Propriétaires Forestiers Privés

Et pour les ramasseurs extérieurs au département ?

Des pistes sont envisagées pour les ramasseurs de champignons extérieurs au département ou à la région, comme celles qui consistent à proposer, par exemple, des permis temporaires, ou des laisser-passer " On a rien contre le baladeurs du dimanche, ils ne nous posent pas de problèmes, ce sont les bandes organisées qui nous dérangent. Celles qui viennent ramasser des champignons pour les revendre dans les pays de l'Est . L'association aura un rôle dissuasif, elle pourra porter plainte au nom des propriétaires forestiers " a précisé René Roustide. Le Syndicat des Forestiers Privés de la Haute-Loire demande que l'on confirme le droit des propriétaires en se référant aux dispositions du code civil, car ils estiment que la cueillette sans autorisation est assimilée au vol. Il souhaite que l'on ne limite pas la quantité de champignons qu'un propriétaire peut récolter sur ses parcelles, et que l'on ne fixe pas de seuil de tolérance à la récolte. Les propriétaires estiment que l'arrêté préfectoral qui règlemente la cueillette des champignons sur le département nécessite d'être réactualisé.

Retour
Soumettre votre annonce >>
bon coin
Loue gîte 1 à 47 places
La Cabourne (Gorges de l'allier). Chbres de 2 à 6 pers. 2cuis., 2 salles de séj., 1 biblio. terrain 800m2.
Tourisme et locations vacances

Tout le bon coin [+]