Imprimer cette pageEnvoyer à un ami WIKIOFACEBOOKTECHNORATTIDELICIOUS


20 novembre

CHER : Un accord pour améliorer les conditions de travail...


A l’initiative de la Direction du Centre Hospitalier Emile Roux, un cycle de discussions s’est engagé il y a quelques mois avec les organisations syndicales représentatives du personnel. Il a aboutit à la signature d'un accord local qui vise à améliorer la qualité de vie au travail. L’amélioration des cycles de travail, la clarification de la politique de remplacement, la gestion raisonnée des heures supplémentaires, l’accompagnement des fins de carrière, plusieurs priorités ont été fixées...

La Direction du Centre hospitalier Emile-Roux et les syndicats signataires de l'accord local qui a été signé mercredi au Puy-en-Velay partagent l’idée que la qualité de vie au travail peut être améliorée en veillant à mettre en œuvre des rythmes de travail adaptés, et de meilleures conditions d’exercice. L’objectif fondamental est d’assurer une meilleure prise en charge des patients, en visant un meilleur équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée " C'est un accord historique dans la vie de l'établissement ", a déclaré Olivier Servaire Lorenzet, le directeur de l'établissement. Il en a profité pour annoncer que des discussions étaient en cours pour écrire un nouveau projet d'établissement à l'horizon 2020, afin de repenser les soins apportés aux patients, de mieux organiser le travail des équipes, et de fédérer encore plus les acteurs du soin au sein de la communauté hospitalière.

Un accord autour de 4 thèmes principaux…

En attendant, l'accord qui vient d'être conclu repose sur quatre thèmes principaux : l’amélioration des cycles de travail, la clarification de la politique de remplacement, la gestion raisonnée des heures supplémentaires, l’accompagnement des fins de carrière. Plusieurs actions sont prises en charge dans le cadre de l'accord, elles concernent les cycles de travail, afin concilier de pouvoir concilier les exigences de la vie professionnelle et les besoins et attentes de la vie personnelle. Il s’agit également de réaffirmer des règles institutionnelles concernant les horaires, les plannings, les congés. L’idée est aussi d’expérimenter un service ou d’une unité « sans badgeage », sous réserve du respect des dispositions réglementaires (temps de repos, heures supplémentaires, de mettre en place un aménagement d’horaires variables dans une unité, d’améliorer la gestion des plannings et la connaissance des différents droits individuels, de définir une politique de remplacement, de définir des modalités de rappel des agents, de déterminer une journée de soins type.

Les parties signataires de l’accord ont réaffirmé le principe partagé d’aboutir pour chaque agent à la fin de l’année à ce que l’ensemble des droits à congés (CA,RTT…) ait été pris et de tendre vers l’objectif de zéro crédit d’heures. Ces dispositions restent bien évidemment conditionnées par le présentéisme de l’agent. La Direction propose la création d’un espace numérique agent, sur la base du système d’information existant, tout en optimisant l’identification des heures supplémentaires. Il s’agit également de mettre en place une politique de gestion des heures supplémentaires, et enfin d’accompagner les agents en fin de carrière. D’autre part, la direction et les partenaires sociaux souhaitent  mettre en valeur la fonction des agents qui assurent ces tâches de bionettoyage, mais aussi accompagner les personnels d’encadrement.

Un espace de relaxation et un autre réservé à la petite enfance…

Les autres pistes privilégiées consistent à favoriser la prévention du stress des agents en créant un espace de relaxation. La direction souhaite également concrétiser un projet de construction d’un espace d’accueil de la petite enfance. Un comité de suivi a été mis en place, il est composé de deux membres de la direction et de deux membres désignés par chaque organisation syndicale signataire. Il se réunira au moins une fois par an, ou plus fréquemment, à la demande conjointe des organisations syndicales signataires.

Retour
Soumettre votre annonce >>
bon coin
OPEL MERIVA 1,7 CDTI
OPEL Meriva 1,7 CDTI, 100 ch DIN, 6 ch fiscaux, 180 000 km, très bien entretenu avec suivi de l'entretien chez OPEL. 5000 euros
Voitures

Tout le bon coin [+]