Imprimer cette pageEnvoyer à un ami WIKIOFACEBOOKTECHNORATTIDELICIOUS


10 septembre

CHER du Puy-en-Velay : 4 questions à Jean-Marie Bolliet...


Dans l'entretien qu'il nous a accordé, Jean-Marie Bolliet, le directeur du Centre Hospitalier Emile-Roux a évoqué le palmarès du magazine Le Point, dans lequel figure l'établissement, il a également les projets qui prennent forme au sein de celui-ci, et l'ambition qu'il s'est fixé pour le rendre de plus en plus attractif...

Haute-Loire Infos : Dans quelles spécialités l'hôpital se distingue dans le magazine Le Point ?


Jean-Marie Bolliet :
Comme tous les ans le classement du Point a salué la qualité du travail de notre communauté soignante et évidemment médicale au travers de quatre de nos services : la chirurgie des veines, la chirurgie ORL, la chirurgie ophtalmologique, et le SAMU, pour la première fois cette année. On est particulièrement fiers, car celà honnore la qualité du service et du service médical rendu après de la population, et fait le marquant cette année, toutes les spécialités progressent dans le classement. Donc, il y a la chirurgie veineuse qui est passée de la 23è à la 14è place au niveau national, la chirurgie du nez, des sinus, qui est passée de la 28è à la 25è place, et la chirurgie de la catharate qui est passée de la 47è place à la 32è place.

Haute-Loire Infos : C'est important d'obtenir ces résultats pour conforter l'image de l'hôpital ?

Jean-Marie Bolliet :
Vous avez raison, l'hôpital vit une révolution en termes d'image. On voit à la fois que ce classement dans le Point vient témoigner d'une qualité objective des soins rendus par cette mission de santé, mais c'est aussi l'ambition des projets qu'il est en train de porter, que ce soit le nouvel EHPAD attendu depuis de nombreuses années, que ce soit le pôle imagerie médicale qui va se doter d'un deuxième IRM, l'un des plus puissant qui va fonctionner en France puisqu'il sera deux fois plus puissants que les modèles précédents, et puis nous un avons un projet qui devient une vraie réalité, celui d'installer une table de coronarographie qui est une instrumentation capable de secourir les personnes victimes d'infarctus.

Haute-Loire Infos :
Comment se situe l'hôpital par rapport à la conccurence au niveau régional et national ? Lorsque l'on dirige un établissement comme le votre, comment faites-vous pour être à la pointe, avec les moyens dont vous disposez ?

Jean-Marie Bolliet : Et bien en fait, il faut avoir bien conscience de la place que doit jouer l'hôpital que l'on dirige, et avec les chefs de pôles on a une vision à la fois ambitieuse, mais qui sait rester à sa place. L'hôpital du Puy-en-Velay n'est pas un CHU, bientôt nous aurons quasiment toutes les spécialités que peuvent proposer un centre hospitalier en France, mais non CHU. Je crois que c'est ce pragmatisme qui nous a fait demander l'ensemble des spécialités que nous avons demandées : cette IRM très puissante, cette coronarographie, cette unité de soins paliatifs que l'on va ouvrir, cette unité neurovasculaire que l'on a ouvert en début d'année, pour mieux traiter les AVC. C'est une forme de réalisme, mais aussi teinté. d'ambitions. On a de bons partenariats avec les CHU : avec Clemront-Ferrand on est sur une logique de métiers, de formations de médecins, et une logique plus " patients " avec Saint-Etienne. On envoie à là-bas des cas que l'on ne peut pas traiter, et au CHU de Clermont-Ferrand, lorsque celà dépend de leurs spécialités.

Haute-Loire Infos :
Avec de telles ambitions, c'est plus facile d'attirer des médecins au Puy-en-Velay ?

Jean-Marie Bolliet : D'abord la ville du Puy-en-Velay attire. Je pense que les personnes qui viennent ici ont soit séjourner dans la ville, soit sont natifs du Puy-en-Velay, et c'est encore plus facile. Je crois que la qualité de vie attire énormément de monde. L'hôpital n'est pas un hôpital en déficit, et ça ça compte dans le choix que peuvent faire les médecins. Ensuite, vous avez une communauté médicale et soignante qui est très active, qui est sereine, et très dynamique. C'est un hôpital qui se porte très bien, et un hôpital qui se porte bien c'est un hôpital qui attire. Même pour le recrutement du personnel administratif, c'est aussi une plue value.

Retour
Soumettre votre annonce >>
bon coin
Ampli guitare Marshall
vds. Ampli Marshall JCM 900 - 100W+baffle 1960 A - 100w + cables, cordon, pédale effet. Comme neuf, très peu servi. Prix : 1000€ à débattre.
Divers

Tout le bon coin [+]