Imprimer cette pageEnvoyer à un ami WIKIOFACEBOOKTECHNORATTIDELICIOUS


03 février

Conseil général : Un budget dynamique malgré la contrainte...


Les élus du Conseil général de Haute-Loire se retrouvent depuis lundi en session pour examiner le budget primitif 2015, un budget qui sera mis en oeuvre dans quelques semaines par une toute nouvelle assemblée : le Conseil départemental constitué à la suite des éléctions du 22 et 29 mars prochains. Ce budget qui s'élève à un peu plus de 256 millions d'euros ne fera pas appel à une hausse de la taxe sur le foncier, ni à une hausse des dépenses de fonctionnement. Il n'empêchera pas, toutefois, une hausse de 16% des investissements...

L'examen du budget primitif 2015 consacré au Département de la Haute-Loire a débuté lundi au Conseil général, il se poursuivra jeudi et vendredi. La session qui lui est consacrée a permis au Président Jean-Pierre Marcon de saluer les élus qui ont travaillé à ses côtés depuis de longues années, et qui ne se représenteront pas aux prochaines élections départementales les 22 et 29 mars prochain, avant d'évoquer le budget 2015 " C'est à nous, collectivité départementale, de montrer l'exemple du volontarisme et du refus de la fatalité. Nos investissements sont nécessaires pour nos routes, nos collèges, nos projets phares comme le Très Haut-Débit ". Il a même l'intention de proposer aux élus une baisse de leurs indemnités, afin qu'ils contribuent à l'effort collectif.

Concernant le budget proprement dit, il ne fera pas appel à une augmentation de la taxe sur le foncier bâti, et à une hausse des dépenses de fonctionnement. Il permettra, par contre, une hausse des investissements " Ces trois objectifs constituent en quelque sorte le fil rouge et le socle du budget primitif qui est en augmentation de 2,4 % par rapport à celui de 2014, et qui s'élève à 256 460 262 millions d'euros ", a expliqué Georges Boit. Il a rappelé que les dépenses de fonctionnement représentaient 60 % du budget en 1997, et que 40% étaient consacrés aux investissements, et qu'il y a eu un changement de cap à partir de 2002, avec le transfert des compétences au niveau du financement de l'APA et du RMI " La collectivité devra être très vigilante quant aux embauches, aux remplacements des départs à la retraite, des congés maladie. Elle devra également réfléchir sur d'éventuelles mutualisations, externalisations, et internalisations des services ". Il a conclu son propos en mettant l''accent sur la baisse des dotations de l'Etat, et sur sur le projet de loi sur la réforme territoriale, qui, selon lui, devrait s'accompagner d'une réforme financière de manière à simplifier les choses.

Le budget en quelques chiffres...

Voici quelques chiffres parlants sur le budget alloué au Département, et notamment ceux qui concernent le financement des Allocations Individuelles de Solidarité. Celà représentait un peu moins de 22 millions en 2011, un peu plus de 28 en 2015. 21,4 millions d'euros sont consacrés à la politique de l'enfance, 22,40 à l'Education et aux transports. 7,4 millions d'euros vont permettre de soutenir cette année le monde associatif, public, et para-public, l'enveloppe était de 7,8 millions d'euros l'an dernier. Les dépenses d'équipement représentent 42 millions d'euros, elles sont en forte progression. 18,8 millions sont consacrés aux infrastructures routières, et 3,164 millions aux collèges. La mise en place du Très Haut-Débit, avec l'objectif de proposer le Méga pour tous en 2017, nécessite un investissement de 2,54 millions d'euros. Il y a également un projet de financement de e-administration, qui permettrait, entre autre, de développer un portail de téléservices pour la collectivité. Enfin, les subventions d'équipement au profit du territoire représentent 14,41 millions d'euros.

Retour
Soumettre votre annonce >>
bon coin
Vends Lunettes de soleil femme
A vendre lunettes de soleil femme en très bon état avec l'étui d'origine. Couleur marron. Taille unique 40 euros
Divers

Tout le bon coin [+]