Imprimer cette pageEnvoyer à un ami WIKIOFACEBOOKTECHNORATTIDELICIOUS


24 janvier

Délinquance : Plus de cambriolages et plus de violences...


La Haute-Loire reste l'un des départements les plus sûrs de France, mais il ne reste pas épargné par les problèmes de délinquance. Les chiffres dévoilés mercredi en préfecture laissent apparaître que le nombre de cambriolages a augmenté en 2012 dans les résidences principales, ainsi que le nombre de violences d'ordre familial ou conjugal. En ce qui concerne la délinquance routière, les statistiques sont meilleures qu'en 2011, mais hors de question de lâcher prise pour le préfet de Haute-Loire, Denis Conus....

" La lutte contre la délinquance reste une priorité de l'Etat ! Pas question de relâcher l'effort et la pression, car les vols et les accidents de la route sont synonymes de traumatismes profonds ", a déclaré Denis Conus, le préfet de Haute-Loire, lors de la présentation des chiffres de la délinquance 2012, mercredi, en présence des représentants des forces de l'ordre, du Procureur de la République, et des services de l'Etat. Si l'on constate une stabilisation de la délinquance dans l'yssingelais, il n'en est pas de même dans le bassin du Puy où elle a augmenté de 2,5 %, et dans l'arrondissement brivadois où elle est en progression de 4,5 %.  Sur l'ensemble du département, 5741 faits ont été enregistrés en 2012, contre 5939 en 2011, ce qui représente une diminution de la délinquance de 3,33 %.

Plus de cambriolages et de violences physiques...

Les atteintes volontaires à l'intégration physique des personnes a augmenté en 2012, avec 96 faits supplémentaires par rapport à 2011. Ce sont les violences sexuelles qui accusent la plus forte hausse (26 faits révélés). Les victimes se confient de plus en plus, et celà se traduit  par un dépôtsde plaintes plus important.  Les menaces de violences ont également progressé en 2012, avec 50 faits supplémentaires. Les faits liés aux différents familiaux ont augmenté, quand à eux, de 11% l'an dernier. On a constaté par contre, une baisse des atteintes aux biens (34 faits en moins en 2012), et des vols dans les locaux industriels et commerciaux. Un résultat lié au travail de sensibilisation effectué auprès des chefs d'entreprises et des commerçants. Par contre, le nombre de cambriolages dans les résidences principales a considérablement augmenté (82 faits en plus en 2012).  A ce sujet, la Haute-Loire semble suivre la tendance nationale, mais les forces de l'ordre ont pour mission de combattre ce fléau en 2013. Les chiffres révèlent également une diminution des infractions économiques et financières assez importante, même si quelques affaires ont deffrayé la chronique ces derniers mois. Quand aux affaires de stupéfiants, les chiffres révèlent que la Haute-Loire n'est plus épargnée par la consommation et les trafics en tous genres. Au Puy-en-Velay, les infractions ont augmenté de 19% en 2012.  Enfin, au Puy-en-Velay, comme dans d'autres villes, la vidéo protection a permis de résoudre certaines affaires, notamment celles liées aux poubelles incendiées.

La délinquance routière en baisse, mais toujours l'alcool en cause...

Les chiffres liés à la délinquance routière en 2012 sont meilleurs qu'en 2011, avec 16 victimes d'accidents mortels en Haute-Loire. Mais celà reste beaucoup trop pour le préfet de Haute-Loire, qui entend bien poursuivre la politique de répression engagée l'an dernier " J'assume te je revendique la répression. Le code de la route, c'est le code de la vie ! ". Certes, il y a eu moins d'accidents, et moins de victimes en 2012, mais l'alcool reste toujours l'une des principales causes d'accident en Haute-Loire, après la vitesse et la fatigue. 2,93 grammes d'alcool dans le sang, c'est le taux le plus élevé relevé en Haute-Loire lors d'un contrôle effectué par les forces de l'ordre.

Retour
Soumettre votre annonce >>
bon coin
Recherche location
Recherche pour le printemps une petite maison avec jardin et garage, secteur Yssingeaux
Locations / Ventes

Tout le bon coin [+]