Imprimer cette pageEnvoyer à un ami WIKIOFACEBOOKTECHNORATTIDELICIOUS


Saugues : Le rendez-vous des pénitents, et des grenouilles...

L'interview de Paul Bastide, président de la Communauté de communes du Pays de Saugues...

Comme chaque année, on attend beaucoup de monde à Saugues, ce jeudi, pour la traditionnelle procession de la confrérie des pénitents blancs. L'événement religieux se déroule depuis plusieurs siècles, il est suivi d'une fête païenne qui réunit les amateurs de grenouilles dans les restaurants de la ville, une idée du docteur Jean-Claude Simon, député-maire de Saugues et président du conseil général qui remonte à 1973. Dans la tradition catholique, la grenouille est considérée comme un poisson et non comme une viande. On peut donc en manger au cours de cette Semaine sainte. Cette cohabitation entre la grenouille et la procession n'a pas toujours été sans heurt. « C'est déplorable que ça se passe le même jour », lance Raymond Ravat, le recteur de la confrérie de Saugues qui admet tout de même que « les gens sont compréhensifs et ils se taisent lors de notre passage ». Pour les restaurateurs locaux, cette fête de la grenouille est une offrande. C'est la seule fois de l'année où les professionnels de la restauration font deux services. Plusieurs milliers de personnes sont encore attendus ce soir pour la procession qui débutera aux alentours de 21 heures. Lors de la procession, Saugues revêtira son habit de silence pour marquer le respect.

La Confrérie des Pénitents Blancs de Saugues…

Le 14 mai 1652, une Confrérie de Pénitents Blancs a été fondée à l'initiative de cinq habitants de Saugues, sous le couvert de Monseigneur de MARCILLAC, évêque de Mende. Sont considérées comme pénitents toutes les âmes pieuses qui souhaitent obtenir l'expiation de leurs pêchés par le biais de la mortification et de la pénitence. La direction spirituelle de cette Confrérie est assurée par un chanoine de la collégiale Saint-Médard de Saugues. En 1792, la Confrérie est officiellement dissoute, mais elle continue d'exercer clandestinement jusqu'à sa réhabilitation en 1801. Actuellement, elle compte une cinquantaine de membres actifs parmi les habitants du Pays de Saugues. Les confrères participent à la vie de la paroisse, assistent aux messes de funérailles et portent la croix en tête de cortège jusqu'au cimetière. Pour les membres de cette confrérie, chaque année, le temps fort a lieu au cours de la Semaine Sainte, avec la procession du Jeudi Saint. Parfois pieds nus, les pénitents cagoulés portent les instruments de la Passion. Certains sont vêtus de rouge symbole du sang de la passion du Christ. L'un d'entre eux porte la croix à travers la ville et verse une aumône pour pourvoir au fonctionnement de la confrérie.

Crédit photo et infos complémentaires sur www.cc-paysdesaugues.fr

Retour