Imprimer cette pageEnvoyer à un ami WIKIOFACEBOOKTECHNORATTIDELICIOUS


05 décembre

Emmanuel Macron en visite éclair au Puy-en-Velay...


Emmanuel Macron s'est rendu mardi en fin de journée à la préfecture du Puy-en-Velay, incendiée samedi dernier, en marge d'un rassemblement de "gilets jaunes", ainsi qu'au groupement de la gendarmerie nationale, place de la Libération. Le président de la République est venu saluer les forces de l'ordre, avant de repartir dans la soirée, sous les huées et les insultes des Gilets jaunes...

Emmanuel Macron est venu " apporter personnellement son soutien " au personnel de la préfecture et aux forces de l'ordre qui sont intervenues samedi soir lors des affrontements avec les Gilets jaunes, selon son entourage. Après avoir salué la centaine d'agents présents sur place, le président de la République s'est adressé à eux en leur disant partager leur tristesse mais en leur demandant de la transformer en fierté. Il a également eu l'occasion de se rendre au Groupement de gendarmerie de Haute-Loire avec les forces de police, de gendarmerie et le préfet du département Yves Rousset. Des gilets jaunes présents sur place ont lancé des slogans anti-Macron. Il est reparti sous bonne escorte jusqu'à l'aérodrome de Loudes, pour son retour sur Paris.

Les réactions des 4 parlementaires de Haute-Loire...

Les 4 parlementaires de Haute-Loire, les sénateurs Laurent Duplomb et Olivier Cigolotti, les députés Jean-Pierre Vigier et Isabelle Valentin ont livré leurs réactions à la suite des incidents de samedi au Puy-en-Velay, et de la visite surprise du chef de l'Etat dans la ville préfecture :

" Ce Samedi 1er décembre, des événements graves et intolérables sont survenus en France et en Haute-Loire. Nous voulons dénoncer avec force les débordements et les violences qui ont eu lieu et qui sont inacceptables. Au-delà des gestes odieux envers les forces de l’ordre dont nous tenons à saluer le courage, le saccage de l’Arc de Triomphe et l’incendie de la préfecture de Haute-Loire vont bien au-delà de la dégradation de biens publics. Il s’agit d’une atteinte à la mémoire collective et à la représentation de l’état qui met en péril la sauvegarde de notre démocratie. Cela ne peut en aucun cas se justifier, et encore moins s’excuser. Nous avons fait part au Préfet de notre soutien et aux forces de l’ordre de notre reconnaissance et de notre respect. Malgré cette dérive inadmissible, nous ne devons pas rester sourd au message du peuple, celui des gilets jaunes qui revendiquent  un vrai ras le bol légitime. C’est aussi la sensation d’abandon des territoires ruraux français qui s’est exprimé à travers cette colère jaune. Certes, c’est un sentiment qui n’est pas nouveau mais il est malheureusement exacerbé par une attitude arrogante et méprisante de la part du gouvernement qui n’a plus aucune considération pour les corps intermédiaires et les élus locaux. Nous en voulons pour preuve cette venue ce soir au Puy en Velay du Président de la République qui, sous couvert d’une visite privée, vient rencontrer les personnels de la préfecture et des forces de l’ordre sans daigner à aucun moment en informer les élus locaux. Cela démontre une fois de plus cette capacité à mépriser les corps intermédiaires là où au contraire nous devrions nous retrouver dans une solidarité nationale indispensable à l’apaisement. Ce principe est complètement contraire aux règles républicaines, à la décence et tout particulièrement à la politesse, ce que nous dénonçons et qui montre bien la déconnexion totale d’un président et d’un gouvernement qui partent à la dérive ".

 


 

Retour
Soumettre votre annonce >>
bon coin
Recherche location
Recherche pour le printemps une petite maison avec jardin et garage, secteur Yssingeaux
Locations / Ventes

Tout le bon coin [+]