Imprimer cette pageEnvoyer à un ami WIKIOFACEBOOKTECHNORATTIDELICIOUS


14 mai

Etre et Savoir : Etre responsable en cas d'arrêts cardiaques...


L’association « Etre et savoir » s’est fixée pour mission de sensibiliser les altiligériens aux moyens qui existent aujourd’hui pour faire face aux arrêts cardiaques. Chaque année, en France, il y a environ 50 000 arrêts cardiaques. Avec les moyens classiques : pompiers, SAMU, malgré leur diligence, seulement 2 à 3% de ces arrêts sont sauvés. Aujourd’hui la présence de défibrillateurs sur l’ensemble du département permet de limiter les risques. Il y en a plus de 300 ...

La qualité de la prise en charge d’une personne en arrêt cardiaque, pendant les quelques minutes précédant l’arrivée des secours médicalisés, permet de passer de 3% à 25%-30% de vies sauvées. Pour cela une information et une formation de l’ensemble de la population  sur cette prise en charge est nécessaire pour l’association « Etre et savoir », coordonnée en Haute-Loire par le Dr Michel Viallet. Il faut savoir reconnaître un arrêt cardiaque « C’est une personne inconsciente et qui ne respire plus. Il faut mettre alors en action les trois gestes qui sauvent : appeler les secours : 15, 18 ou 112. Commencer le massage cardiaque. Utiliser un défibrillateur (DAE), ce qui implique qu’il y ait des défibrillateurs, que l’on sache où ils sont, et que  l’on sache s’en servir ».

L’association Etre et Savoir en partenariat avec les professionnels des premiers secours (SAMU, Pompiers, Croix-Rouge) a pour mission d’améliorer cette prise en charge, et, entre autre, de  recenser les DAE (Défibrillateurs Automatiques externes) de notre département ; à ce jour il a plus de 300 DAE en Haute-Loire, il s’agit aujourd’hui de faire connaître leur emplacement. Pour cela, rien de plus simple, il suffit de cliquer ici

Etre responsable face aux arrêts cardiaques…

« Nous souhaitons que chacun d’entre  nous sache réagir de manière efficace en cas de confrontation à une situation d’arrêt cardio circulatoire, en se formant aux gestes qui sauvent  mais aussi en s’informant  sur la localisation des 2 ou 3 DAE autour de notre domicile, de notre lieu de travail, voire autour ou au niveau des lieux de pratique sportive », précise le Dr Michel Viallet. L'association " Etre et savoir " consacre son temps à la promotion des gestes qui sauvent, c'est elle qui est d'ailleurs à l'origine de l'Ecole de la santé. Il s'agit pour elle, de sensibiliser les habitants du Puy aux maladies cardiovasculaires et aux gestes simples qui permettent de les reconnaître. Elle propose des stages d'initiation à ce sujet.

Une convention pour s'engager durablement...

La ville du Puy apporte un soutien à " Etre et savoir " sous forme de moyens humains, par l'intermédiaire de ses services communication, ressources humaines et informatique. De plus, elle met à disposition des locaux pour différentes réunions. De manière à accompagner l'association dans son rôle d'information et de communication auprès du grand public sur les intérêts portés par la mise en place de défibrillateurs, et tous les domaines s'y raccrochant (formation, localisation, signalisation...), la ville s'engage à mettre gratuitement à disposition une salle lors de l'assemblée générale départementale annuelle de l'association. Elle ambitionne d'obtenir le label " Ville de coeur ", et souhaite s'appuyer sur l'accompagnement de l'association pour développer l'intérêt du grand public aux formations consacrées aux gestes qui sauvent.

Pratique : L’équipe départementale Etre et Savoir est composée du Docteur Eliane Favre, de Madame Françoise Chassaing, de Monsieur Georges Fonton, et donc du Docteur Michel Viallet. Pour l’a contacter : michel.viallet@wanadoo.fr

 

Retour
Soumettre votre annonce >>
bon coin
Appartement à louer
Loue appartement LE CLOS DE CORSAC f3 Libre.Cuisine équipée
Locations / Ventes

Tout le bon coin [+]