Imprimer cette pageEnvoyer à un ami WIKIOFACEBOOKTECHNORATTIDELICIOUS


28 septembre

Festival de la Chaise-Dieu : Fréquentation en légère baisse...


Le 46e Festival de La Chaise-Dieu s’est achevé le 2 septembre dernier. Avec 16 418 billets vendus, la fréquentation payante est conforme aux objectifs des organisateurs, mais l'on constate tout de même une baisse modérée de -9% par rapport à 2011 qui fut une année exceptionnelle. Dans le bilan qu'ils tirent, ils notent le succès des places en tarifs réduits, 59% en 2012 au lieu de 56% en 2011...

 

La fréquentation globale du Festival dépasse les 27 000 entrées, en incluant les concerts gratuits, les actions pédagogiques, etc. Parmi les 1500 artistes accueillis, des fidèles ovationnés (E. Krivine, N. Radulovic, D. Reuss, les ensembles Pygmalion, Collegium 1704, les orchestres nationaux de Lorraine et de Lyon, …) mais aussi beaucoup de premières invitations, avec de belles découvertes, telles les choeurs Aedes, Otrente, Mélisme(s), Stile Antico, et les « stars » Stéphane Degout, Sol Gabetta, Alexandre Tharaud ou Philippe Cassard.

 

L’abbatiale, cœur du Festival…

 

Avec un taux de remplissage de 80%, les concerts donnés en l’Abbatiale Saint-Robert ont de nouveau attiré un large public. L’engouement des spectateurs s’est naturellement porté vers les oeuvres attendues telles qu’Elias de Mendelssohn, le Requiem de Fauré ou la Symphonie Pastorale de Beethoven, mais aussi vers des oeuvres moins connues (Duruflé, Gouvy, Poulenc…). 2012, année Debussy, a permis d’entendre ses oeuvres incontournables telles La Mer ou Les Nocturnes. La musique française, fil rouge de cette 46e édition, a aussi laissé la place à des compositeurs étrangers lors de soirées thématiques : soirée britannique (Britten, Elgar, Holst), influences espagnoles (Lalo, Massenet, Ravel…), musiques russes (Moussorgski, Borodine…).

 

Autour de l’abbatiale Saint-Robert…

 

Récitals et musique de chambre à l’auditorium Cziffra ont rencontré un succès plus varié. La salle était comble pour la violoncelliste Emmanuelle Bertrand, le récital d’Alexandre Tharaud ainsi que pour Nemanja Radulovic. Hors La Chaise-Dieu, le bilan artistique est excellent, et la fréquentation satisfaisante, en particulier pour les concerts délocalisés à Chamalières-sur-Loire et à la

Collégiale de Saint-Paulien. Au Puy-en-Velay, le concert Zelenka aux Carmes (Collegium 1704) et les sœurs Labèque aux Ateliers des Arts ont fait salles combles.

 

Concerts gratuits et animations pédagogiques…

 

Au total, 16 sérénades ont été offertes au public durant le Festival, la majorité se déroulant dans le cloître de l’abbatiale. Autres rendez-vous attendus : les «kiosques» à Ambert et au Puy-en-Velay ainsi que les concerts dédiés au grand orgue de l’abbatiale. Plusieurs conférences ont aussi été conduites par Jean-Jacques Griot, permettant au public de se préparer au concert (fréquentation en hausse cette année). D’autres actions pédagogiques ont été proposées, notamment un atelier d’écoute, une action avec le collège de La Chaise-Dieu, un partenariat avec «Cultures du coeur» pour une journée découverte, l’invitation de 150 élèves des écoles de musique du département, etc.

 

Des partenaires fidèles…

 

Le Festival est le moment idéal pour consolider les relations avec ses partenaires. On peut retenir tout particulièrement la soirée en l’honneur de bioMérieux (30 ans de mécénat), et l’entrée de l’assureur Allianz comme Grand Mécène du Festival en 2012. Les partenaires institutionnels ont aussi renouvelé leur confiance par la signature d’une convention quadripartite (Etat, Région, Département, Festival) pour 2012/2014, après celle signée pour la même période avec l’agglomération du Puy-en-Velay. Le mécénat représente 20% des ressources du Festival, les subventions 33%, et les recettes propres 47%, essentiellement par la billetterie. Tous les partenaires, l’équipe du festival, ainsi que la centaine de bénévoles présents, ont profité de ces deux semaines de concerts pour dire au revoir à Jean-Michel Mathé, directeur du Festival de La Chaise-Dieu depuis 2003, qui rejoint le Festival International de Musique de Besançon. A l’occasion de la réception après le concert de clôture, le président Jacques Barrot a remis à Jean-Michel Mathé les insignes de Chevalier des Arts et Lettres.

Retour
Soumettre votre annonce >>
bon coin
Recherche location
Recherche pour le printemps une petite maison avec jardin et garage, secteur Yssingeaux
Locations / Ventes

Tout le bon coin [+]