Imprimer cette pageEnvoyer à un ami WIKIOFACEBOOKTECHNORATTIDELICIOUS


06 juin

Gérard Roche se lance dans les Sénatoriales...


Gérard Roche a annoncé lundi qu'il se présentait aux élections sénatoriales de septembre prochain. Il a précisé lors d'une conférence de presse qu'il avait longuement hésité à prendre cette décision, et qu'il avait attendu l'annonce du sénateur Adrien Gouteyron avant de présenter officiellement sa candidature dans une lettre adressée aux maires du département, avant d'expliquer son choix aux journalistes de la presse locale.

Le président sortant du Conseil général a expliqué qu'il avait engagé une réflexion personnelle et familiale avant de prendre sa décision " Je n'ai pas une ambition démesurée, mais terminer ma carrière avec un mandat national ne me déplaierai pas ". Il reconnaît que des responsabliltés nationales lui permettrait de mieux défendre le département, et il veut pour celà garder toute sa liberté de parole. On sait que Gérard Roche n'a pas l'habitude d'avoir la langue de bois, on se souvient qu'il était monté au créneau pour la défense des finances des collectivités locales qui ont de plus en plus de mal à joindre les deux bouts " En 2014 je veux laisser le Conseil général dans les meilleures conditions budgétaires, ce mandat est essentiel pour le département, et je souhaite profiter des réseaux d'influences pour défendre la Haute-Loire ". En ce qui concerne son suppléant, il a précisé que son choix se porterait sur une personne de l'ouest du département, car il estime que les grands électeurs se sentent un peu abandonnés dans ce secteur.

Gérard Roche et les autres candidats...

Gérard Roche estime que sa candidature est légitime, au même titre qu'auraient pu êtres celles de Jean-Pierre Marcon, Michel Joubert ou Michel Décolin qui appartiennent à la Majorité départementale. Interrogé sur celle de Madeleine Dubois, il a déclaré qu'elle était également légitime, mais qu'elle n'avait pas l'ancienneté d'autres élus de terrain, tout en rappelant qu'elle avait occupé des fonctions importantes aux côtés de Jacques Barrot lorsqu'il était ministre. En ce qui concerne le sénateur sortant Jean Boyer, il a précisé qu'il était normal  qu'il brigue un second mandat, et que l'idée d'un ticket commun avec lui avait été écartée afin de ne pas pénaliser les autres candidatures au sein de la Majorité départementale. Gérard Roche a rappelé qu'il était centriste depuis toujours, et qu'il rejoindrait le groupe centriste à l'Assemblée s'il était élu. Il a également fait un clin d'oeil à Adrien Gouteyron, en déclarant que la position qu'il avait prise était très digne, et qu'il avait été frappé par son esprist de synthèse, et la qualité de son raisonnement sur certains dossiers qu'il avait eu l'occasion de défendre au Sénat. 

A 68 ans, Gérard Roche affiche clairement sa volonté de terminer sa carrière politique avec des responsabilités nationales qui lui permettent de mieux défendre son département. Il n'a d'ailleurs pas caché son intention d'utiliser la réserve financière attribuée aux sénateurs au profit de la Haute-Loire, en toute transparence avec les services de l'Etat, et en toute équité.

Retour
Soumettre votre annonce >>
bon coin
gasinière 4feux
vends gasinière indesit 4feux état correct quelques rayures sur l'email photos disponible 45 euros
Divers

Tout le bon coin [+]