Imprimer cette pageEnvoyer à un ami WIKIOFACEBOOKTECHNORATTIDELICIOUS


11 septembre

Haute-Loire : L'agriculture est en ébullition...

videoVoir la vidéo [+]

La nouvelle directive nitrates irrite les agriculteurs. Ils protestent contre le zonage voulu par l’Europe pour limiter la pollution des eaux par l’azote. Si la directive est mise en place, la FDSEA et les Jeunes Agriculteurs estiment qu’elle aurait des conséquences désastreuses pour l’agriculture départementale. Pour se faire entendre, ils sont venus manifester avec leurs tracteurs ce jeudi devant la préfecture au Puy-en-Velay. Ils ont placardé les grilles des pancartes de leurs communes, et ont déversé du fumier, en promettant d'autres actions s'ils n'étaient pas entendus...

Les agriculteurs voient d'un très mauvais oeil la mise en place de la nouvelle directive nitrates qui prévoit de quadriller le territoire à travers la création de zones vulnérables. Elle aurait des conséquences désastreuses pour l'agriculture de Haute-Loire, selon Yannick Fialip,  le président de la FDSEA. 37 communes pourraient en effet être concernées à l'horizon 2015. Entre 800 et 900 agriculteurs pourraient en faire les frais sur 3500 que compte la Haute-Loire. Celà supposerait une durée plus importante du stockage des fumiers et des lisiers, et celà coûterait énormément d'argent pour mettre les bâtiments aux normes (entre 50 000 et 200 000 euros). La situation est tendue, et ils ont l'impression une nouvelle qu'ils sont les seuls à être montrés du doigt. Pour eux, les communes, les usines et les stations d'épuration ont également une part de responsabilité. De plus, ils ne veulent plus être submergés par les formalités administratives. Pour afficher leur mécontement les agriculteurs se sont donc fait entendre jeudi devant les grilles de la préfecture. Ils sont venus avec leur tracteurs (une centaine environ), et ont attaché sur les grilles les pancartes qu'ils avaient pris le soin d'arracher en quittant leurs communes. Ils ont ensuite déversé du fumier tout le long de la préfecture. En attendant d'autres actions peut-être plus musclées, ils ont déclaré de pas vouloir se faire dicter ce qu'ils ont à faire, et ont à l'unanimité décidé de boycotter les contrôles qui seront faits cet automne sur leurs exploitations. C'est en tous les cas les discours tenus par les responsables des syndicats agricoles de la FDSEA et des Jeunes Agriculteurs, Yannick Fialip et Anthony Fayolle, mais aussi par Laurent Duplomb, le président de la Chambre d'Agriculture.

 

Retour
Soumettre votre annonce >>
bon coin
Vends vétements garçon 3 et 4 ans
trés bon état (marques : orchestra, sergent major, creeks...) et beaucoup de choix
Divers

Tout le bon coin [+]