Imprimer cette pageEnvoyer à un ami WIKIOFACEBOOKTECHNORATTIDELICIOUS


10 octobre

L'entreprenariat a le vent en poupe au Puy-en-Velay...


17 élèves détenteurs titulaires d'un Bac+2 sont actuellement en contrat de professionnalisation au Lycée Anne-Marie Martel, afin d'obtenir une Licence Professionnelle concernant les Métiers de l'Entreprenariat. Ce diplôme leru permettra, à terme, de segonder un chef d'entreprise, dans la filière qu'ils auront choisie. Cette ormation qui est proposée en étroite collaboration avec le Lycée Simone Weil, l'Ensemble scolaire Saint-Jacques de Compostelle, la Direction Départementale de l'Enseignement Catholique, et le Conservatoire National des Arts et Métiers, attire de plus en plus de monde depuis quatre ans. Les explications de Solange Bayle, chargée de mission de la Licence Professionnelle...

Haute-Loire Infos : Quel est le cursus des jeunes qui ont accès à cette licence, et en quoi consiste t-elle ?

Solange Bayle : Ce sont des étudiants qui ont un Bac+2 ,BTS ou DUT. On a des personnes qui sont en période de professionnalisation. Elles sont salariées d'une entreprise et effectue cette licence en période de professionnalisation, mais elles ont forcément au départ un Bac+2.  Cette licence a pour objectif de développer chez elles des compétences entreprenariales. Elles ont des cours de management de projets, de comptabilité, de droit des contrats, de gestion financière, et elles doivent porter un projet tutoré qui consiste à créer une entreprise fictive ou réelle. Elles ont aussi un mémoire à rédiger sur une problématique dans l'entreprise où elles sont. Ces deux points sont évalués à l'oral en fin d'année avec notamment des personnalités du CNAM Entrepreneurs.

Haute-Loire Infos : Quel est le profil recherché au niveau des candidats, et quels projets sont plebiscités ?

Solange Bayle : Il faut que ce soit des jeunes motivés et dynamiques, et qui ont envie d'aller un peu plus loin qu'un Bac+2, pour pouvoir intégrer le cursus Licence, Master, Doctorat. Dans la promotion de l'année dernière, il y en a qui sont restés dans l'entreprise, et d'autres qui ont continuer en Master, notamment avec le CNAM Saint-Etienne. Cette année, il y en a au mois deux qui ont des projets concrets au niveau de la création ou reprise d'entreprise familiale. Les projets sont très variés, ils concernent le bâtiment, ou la parfumerie. Les projets germent et sont très variés, l'an dernier, il y avait un jeune qui avait envie d'ouvrir un bar à chats à Lyon.

Haute-Loire Infos : Quels sont les débouchés à l'issue de cette formation ?

Solange Bayle : L'objectif, c'est que deriière l'entreprise dans laquelle ils se trouvent, ils puissent signer un CDI, ou qu'ils intègrent une autre entreprise. Il y a des débouchés car on a quand beaucoup de PME/PMI, et des professionnels qui interviennent dans la formation. On avait ce matin Mr Grimaldi, le président de la Capeb qui nous a confirmé qu'il y avait une reprise. Il y a un besoin de personnels qui soient capables d'innover, et d'entreprendre. A l'issue de leur formation, les jeunes étudiants devront être capables d'épauler un chef d'entreprise, et de l'accompagner, voire d'intégrer ensuite l'entreprise.

 

Les jeunes qui suivent la formation des Métiers de l'Entreprenariat et les partenaires...

Retour
Soumettre votre annonce >>
bon coin
STORE MECANIQUE
VEND STORE OU BACHE AVEC MECHANISME LONGUEUR 10M PRIX A DEBATTRE
Divers

Tout le bon coin [+]