Imprimer cette pageEnvoyer à un ami WIKIOFACEBOOKTECHNORATTIDELICIOUS


07 septembre

L'inspecteur d'académie surpris par la baisse des effectifs...


L'inspecteur d'Académie Jean-William Semeraro a eu l'occasion de faire le point sur les effectifs de rentrée en Haute-Loire. Il s'est dit surpris par la baisse des élèves dans le public qu'il justifie par une baisse de la démographie. Malgré celà, il juge que la rentrée s'est effectuée dans un climat serein. Au niveau des ouvertures et des fermetures de classes, il a rappelé que son objectif était de maintenir la vie scolaire sur le territoire. Quand à la réforme du collège, il a rappelé que la dernière datait d'une quarantaine d'années, et qu'il s'agissait aujourd'hui d'entrer un nouveau cycle, et que les apprentissages se faisaient différemment aujourd'hui...

" Je ne m'attendais pas à une telle baisse des effectifs dans le public. On est très en dessous des statistiques ! " a déclaré l'inspecteur d'Académie, Jean-William Semeraro, en évoquant les chiffres de la rentrée scolaire en Haute-Loire. On a comptabilisé 356 élèves de moins dans le premier dégré public (14636 élèves), et une hausse de 36 élèves dans le premier degré privé (7073 élèves). Les chiffres ne sont pas liés, selon lui, à un transfert du public vers le privé, mais bien à une baisse de la démographie. Un phénomène dont il a du tenir compte pour maintenir ou pas des classes et des postes d'enseignants sur le département, en faisant en sorte de maintenir une vie scolaire équilibrée sur l'ensemble du territoire altiligérien. Dans le sud du département par exemple, un poste a été retiré suite à la fermeture de l'école de Saint-Paul de Tartas, des élèves ont rejoint l'école de Landos. La décision a été prise après une concertation avec les élus. Les mesures qui ont été prises sur les différentes circonscriptions ont tenu compte des seuils obligatoires en termes d'effectifs, parfois des demi-postes d'accompagnement pédagogique ont été créés, comme à Rosières. Il a fallu tenir compte également de l'équilibre des territoires au niveau de l'enseignement public et privé (Tence), mais également du chantier entrepris au niveau du regroupement des établissements (Brioude). Toutes les mesures qui ont été prises devront être validées lors du CDEN qui se tiendra le 23 septembre prochain an présence des membres de la communauté éducative.

La réforme du collège pour remplacer celle qui datait d'une quarantaine d'années...

En ce qui concerne la très contestée réforme du collège, Jean-William Semeraro a déclaré qu'elle avait été travaillée depuis un an, et qu'il s'agissait d'entrer dans un nouveau cycle " Comme toutes les réfomes elles interrogent, elles peuvent faire peur. La dernière réforme du collège date d'une quarantaine d'années, l'un des ses pères est le maire de Rosières. Ca fait parti des évolutions du système éducatif, tout simplement. Toutes les réformes inquiètent, font peur, et puis on s'aperçoit qu'lles se mettent en place. Il y aura des mouvements de mécontentement, sauf que la réforme est en place à la rentrée, l'organisation pédagogique est faite, et je suis convaincu que les enseignants, au fur et à mesure que l'année avancera et que les parents seront rassurés, s'aperçevront que nous entrés dans un nouveau cycle, que les apprentissages se font différemment, et que c'est important par rapport à l'ensemble de l'environnement international où les élèves valident des compétences que nous, nous ne validions pas dans notre pays. En gros, nous sommes en train de nous réajuster par rapport au reste du monde ". Il a cité Montaigne qui disait " Il vaut mieux une tête bien faite qu'une tête bien pleine ! ".

De nouvelles mesures appliquées dès la rentrée en Haute-Loire...

Plusieurs dispositifs sont mis en place en Haute-Loire depuis la rentrée, comme celui baptisé " Plus de maîtres que de classes ". La Haute-Loire fait partie des 5 départements retenus en France pour le tester. Il y a également celui concernant le " Bilangue de continuité ", dans les établissements proposant une option bilangue anglais/allemand à l'entrée en 6è. De nouveaux outils sont également mis en place dans les maternelles, afin d'assurer le suivi des apprentissages et des progrès des élèves, comme " Le classeur de mes réussites ", ou bien encore l'utilisation des tablettes numériques dans 12 nouveaux collèges du département. Sur le plan de la sécurité, les enseignants ont été sensibilisés aux mesures qu'ils doivent prendre dans le contexte de menace terroriste actuel. L'Académie de Clermont-Ferrand a par exemple testé l'envoi de SMS aux établissements le jour de la pré-rentrée, afin d'être en capacité de donner les consignes nécessaires en cas de crise.

Retour
Soumettre votre annonce >>
bon coin
Sacs ciment à vendre
Vds. 10 sacs ciment, vicat 35kg prix à la pièce : 5€ prix total (10 sacs) : 40€
Divers

Tout le bon coin [+]