Imprimer cette pageEnvoyer à un ami WIKIOFACEBOOKTECHNORATTIDELICIOUS


20 décembre

La CGT Haute-Loire s'oppose au travail le dimanche...


Pas question de travailler le dimanche pour la CGT commerce de Haute-Loire. C'est économiquement absurde et c'est socialement injuste pour le syndicat fermement opposé au rapport Bailly. Il estime que l'on fait du chantage aux salariés dans les grandes surfaces de l'agglomération du Puy. Des tracts vont être distribués dans les prochains jours afin de sensibiliser les employés des grandes surfaces, mais aussi les clients...

" Avec le travail le dimanche on désorganise la vie des salariés ! ", pour le syndicat commerce CGT de Haute-Loire. Il s'oppose farouchement au rapport Bailly présenté cette semaine, et dénonce les méfaits du travail dominical. Lors d'une conférence de presse, les représentants syndicaux ont expliqué que le travail le dimanche avait des conséquences sur la vie de famille des salariés des grandes enseignes alimentaires de l'agglomération du Puy, et que bien souvent ils n'avaient pas le choix " On dénonce le chantage fait aux salariés par rapport aux aménagements d'horaires ou aux jours de congés. Les personnes qui ont de petits salaires n'ont pas le choix, s'ils refusent, ils se retrouvent dans le collimateur ! ". Dans l'agglomération du Puy un accord a été signé il y a une dizaine d'années entre les syndicats et les maires afin d'autoriser l'ouverture des grandes surfaces trois dimanches de suite en décembre, mais si le rapport Bailly est appliqué, la CGT craint que l'on multiplie le nombre de dimanche travaillé sur l'année " Le rapport Bailly est un pas de plus vers la dérèglementation du travail, il ne nous convient absolument pas ! A ce rythme on se dirige vers l'ouverture des magasins un dimanche par mois, et vers la banalisation des salaires, puisque ce ne sera plus exceptionnel. D'autre part, nous demandons la mise en place d'une allocation autonomie pour les étudiants, afin qu'ils ne soient plus obliger de travailler le dimanche pour financer leurs études ". Pour le syndicat, l'ouverture des commerces du lundi au samedi permet déjà, à tout à chacun, de faire ses courses sereinement. A celà s'ajoute la possibilité d'utiliser les drives mis en place aux abords des grandes surfaces. Pour se faire entendre, pas de grève en vue, mais une distribution de tracts les prochains jours afin de sensibiliser les employés des magasins qui ont l'habitude d'ouvrir leurs portes le dimanche en fin d'année, mais aussi les clients qui ont pris celle de s'y rendre pour faire leurs achats de Noël.

Retour