Imprimer cette pageEnvoyer à un ami WIKIOFACEBOOKTECHNORATTIDELICIOUS


09 mai

Laurence Cottier : " Non, le commerce n'est pas en berne ! "...


Il y a t-il de plus en plus de boutiques qui mettent la clef sous la porte au centre-ville du Puy ? C'est une évidence pour certains, ça l'est moins pour d'autres. Laurence Cottier et Jean-Marc Guttierez, co-présidents de l'Office de commerce et de l'artisanat du Puy-en-Velay, ne semblent pas d'accord avec les chiffres publiés dernièrement dans la presse locale. Nous en avons profité pour les interroger sur la question, et en particulier Laurence Cottier qui gère les dossiers du centre-ville...

Haute-Loire Infos : On comptabilise un certain nombre de pas de portes vacants au centre-ville. La situation est-elle plus ou moins préoccupante que dans d’autres villes de la même taille ?

Laurence Cottier : La vacance des locaux commerciaux existe, on ne va pas se mentir là-dessus. Il n'y en a pas plus qu'ailleurs, et pas plus qu'avant. Ce n'est pas négatif à ce point là. On a un super beau centre-ville, tous les gens de l'extérieur nous le disent, et nous envient aussi, car on a de beaux commerces, des commerces indépendants, des chaînes, on a un peu de tout, et c'est ce qui fait l'attractivité de notre centre-ville. Non, le commerce n'est pas en berne, comme on peut le prétendre. Ce n'est pas si mal, même si certains souffrent. L'Office de commerce et de l'artisanat essaie de redynamiser tout ça.

Haute-Loire Infos : Quoiqu’il en soit, comment explique-t-on ce phénomène ?

Laurence Cottier : Ce qui a été relaté dernièrement n'est pas tout à fait juste. Sur les photos qui ont été prises il y a encore deux commerces en place, à côté de ça il y a des pas de porte qui sont fermés depuis fort longtemps. Là, les problèmes sont peut-être liés à des prix de locations excessifs, ou à des raisons familiales. Il y a aussi des problèmes que l'on ne maîtrise pas, et que l'on ne peut pas toujours expliquer.

Haute-Loire Infos: Il y a tout de même des commerces qui souffrent ?

Laurence Cottier : C'est une conjonction de tout. L'économie n'est pas au plus haut de sa forme, et il y a aujourd'hui plusieurs façons de consommer. Il est clair qu'on aura plus 500 commerces au centre-ville au Puy-en-Velay, car il y a des mutations qui se sont faites avec le e-commerce, et on ne peut pas aller contre les changements de comportement des consommateurs. L'office de commerce a créé des outils pour palier un peit peu à tout celà, mais on n'a pas des budgets illimités, et chacun se doit dans son commerce d'être accueillant, de proposer des bons produits. Le e-commerce a sûrement pris des parts, la grande distribution en son temps en a pris, maintenant il faut faire avec tout ça.

Haute-Loire Infos : Les commerçants doivent encore faire des efforts à faire pour s'adapter à la situation ?

Laurence Cottier : C'est sûr que l'on peut encore faire des efforts, mais pour les commerçants qui sont tous seuls dans leur boutique, ce n'est pas simple. Ils font déjà beaucoup, ouvrir entre 12h et 14h, c'est encore deux heures de plus, on ne peux pas tout faire non plus. Je pense que les clients sont intelligents pour le comprendre, et ont sûrement le moyen de venir à d'autres heures. On est déjà ouverts du lundi au samedi pour la plupart, mais quand on est seul on est seul, et on ne peux pas faire 70 heures par semaine. Il n'y a pas que l'ouverture, il y a du travail derrière, il y a la compatbilité, la gestion. Un commerçant indépendant ne peut pas tout faire.


Retour
Soumettre votre annonce >>
bon coin
VENDS AUDI A3 SPORTBACK 2.0 TDI
5 Ports. 140 CV 05/2006 1ère MAIN 52000Kms GRIS MET. ENT. ET CT AUDI - 16500€
Voitures

Tout le bon coin [+]