Imprimer cette pageEnvoyer à un ami WIKIOFACEBOOKTECHNORATTIDELICIOUS


13 novembre

Le nouveau visage de la pauvreté en Haute-Loire...

L'interview de Jean-Louis Clavelier, président du Secours-Catholique...

La pauvreté gagne du terrain en Haute-Loire, c'est le constat effectué par le Secours-Catholique. La crise n'épargne pas ceux qui ont déjà du mal à joindre les deux bouts, c'est notamment au Puy-en-Velay et dans le brivadois que les difficultés sont les plus grandes cette année. De jeunes couples, totalement démunis ont frappé à la porte cette année...

 

Le Secours-Catholique vient de faire le bilan des situations auxquelles il a du faire face cette année en Haute-Loire, et il n'est guère encourageant. C’est notamment au Puy en Velay et dans le Brivadois que les gens rencontrent le plis de difficultés. L'équipe du Puy en Velay a du faire face à 300 situations, ce qui représente un quart des interventions du Secours-Catholique sur la Haute-Loire. " L’accueil, l’écoute se traduisent très souvent par une aide financière de l’ordre de 20 000 euros pour l’année antérieure, soit près de la moitié des secours distribués sur la Délégation Haute-Loire ", a t-on expliqué, lundi, lors d'une conférence de presse. L'équipe de Brioude n’a pas connu d’évolution particulièrement défavorable en 2011. Ce n’est pas le cas en 2012. Il a fallu accueillir de jeunes couples totalement démunis, souvent sans emplois avec enfants en bas âge. Ils a fallu leur donner en priorité recherche des bons alimentaires.

 

Quel constat peut-on faire ?

 

Quatre grandes tendances façonnent un nouveau visage de la pauvreté en Haute-Loire. On constate un durcissement de cette même pauvreté. Celle-ci s’installe durablement (ancrage dans le temps) avec des situations de plus en plus complexes et une transmission intergénérationnelle. Difficultés de créer du lien social du fait d’un isolement croissant des personnes. On constate également un accroissement de la pauvreté monétaire. 94 % des personnes accueillies sont en dessous du seuil de pauvreté. Face à ces ressources très faibles, il est à noter une augmentation de plus en plus lourde des dépenses courantes (énergie, logement…) ce qui entraine une diminution du « reste à vivre » des ménages. Le revenu moyen des « accueillis » est d’environ 500 euros par mois par unité de consommation.

 

Une féminisation de la pauvreté et précarisation des familles...

 

Les familles en situation précaire avec enfants représentaient 47 % des interventions du Secours-Catholique en 2001 contre 53 % dix ans plus tard avec une très nette augmentation des familles monoparentales qui représentaient en 2012, 58 % des familles accueillies. Il y a également une privatisation croissante de la gestion de la pauvreté " De plus en plus de personnes nous sont adressées par les travailleurs sociaux. L’insuffisance des aides publiques conduit ces derniers à diriger les personnes vers l’aide associative ". Pour mieux répondre à ces nouvelles réalités de la pauvreté, le Secours Catholique s’est positionné sur un accompagnement en amont et en aval des services de l’Etat avec pour objectif de promouvoir l’autonomie des personnes rencontrées, les remobiliser " C’est l’occasion de rendre hommage à l’action de nos 430 bénévoles répartis en 16 équipes sur le département mais aussi à nos nombreux donateurs que nous sollicitons de plus en plus ".

 

Pour financer ses nouvelles actions et faire face à une situation qui est de plus en plus préoccupante, le Secours catholique lance une nouvelle fois un appel aux dons. L'année passée, 198 aides financières supérieures à 50 € ont été octroyées à des personnes dans le besoin.

Des animations pour la collecte nationale des 17 et 18 novembre :

 

Aurec sur Loire : Stand rue du Commerce, le dimanche de 8h à 13h où nous proposons du vin chaud et des bougies. Parallèlement, des bougies seront proposées aussi à la sortie de la messe.

 

Craponne sur Arzon : A l’approche de Noël, braderie de jouets, livres, cadeaux au 7, rue Sainte Marie de 9h à 12h et de 14h à 17h.

 

Monistrol sur Loire : Vendredi de 9h à 11h30 et de 13h30 à 17h30 et le samedi de 9h à 11h, bric à brac à la Maison Paroissiale, 1 Bis Allée du Château, salle St Marcellin : jouets, linge de maison, rideaux, articles de puériculture, luminaires, petits appareils ménagers, déguisements, livres, bibelots, vaisselle…

 

Saint Julien Chapteuil : Matinée porte ouverte le dimanche de 10h à 12h au local rue Chaussade.

 

Yssingeaux : Bric à Brac le samedi au local 3, Boulevard de la Paix.

Retour
Soumettre votre annonce >>
bon coin
Ampli guitare Marshall
vds. Ampli Marshall JCM 900 - 100W+baffle 1960 A - 100w + cables, cordon, pédale effet. Comme neuf, très peu servi. Prix : 1000€ à débattre.
Divers

Tout le bon coin [+]