Imprimer cette pageEnvoyer à un ami WIKIOFACEBOOKTECHNORATTIDELICIOUS


17 décembre

Le point sur le dispositif " Plus de maîtres que de classes "...


Un premier bilan vient d'être effectué sur la mise en place du dispositif " Plus de maîtres que de classes " en Haute-Loire, et il est plutôt concluant si l'on en croit les équipes enseignantes concernées. Il a permis de mieux répondre aux besoins des élèves en difficulté à l'école publique Edith Piaf et Jeanne d'Arc, au Puy-en-Velay. Le dispositif pourrait être étendu à d'autres établissements pour l'année scolaire 2015/2016, comme par exemple à l'école primaire publique de Sainte-Sigolène...

Un bilan d'étape a été réalisé mardi à l'Inspection Académique de Haute-Loire, sur le dispositif " Plus de maîtres que de classes " mis en place depuis la rentrée 2014 en Haute-Loire. Les équipes enseignantes se sont retrouvées autour de l'inspecteur d'Académie Jean-Williams Semeraro, afin d'évoquer les priorités afin de mieux accompagner les élèves en difficulté dans les établissements concernés : l'école publique Edith Piaf, et l'école Jeanne d'Arc, au Puy-en-Velay. Le dispositif pourrait être etendu à d'autres écoles pour l'année scolaire, comme par exemple, à l'école primaire publique de Sainte-Sigolène.

Un dispositif pour réduire les inégalités...

L'objectif premier du dispositif " Plus de maîtres que de classes " est de rendre l'école plus juste et plus efficace, de réduire les inégalités en apportant une aide renforcée aux populations scolaires les plus fragiles. La mise en place du dispositif est une dimension importante de la priorité donnée à l'école primaire, dans le cadre de la refondation de l'École de la République. Ce dispositif repose sur l'affectation dans une école d'un maître supplémentaire. C'est l'une des quatorze mesures-clés comprises dans la refondation de l'éducation prioritaire. Elle prévoit l’affectation dans une école d’un enseignant supplémentaire pour permettre la mise en place de nouvelles organisations pédagogiques, en priorité dans les classes. Il s’agit de mieux répondre aux difficultés rencontrées par les élèves, de les aider à effectuer les apprentissages fondamentaux et de mieux les faire réussir "  Le bilan qui est présenté est très concluant, même s'il n'est pas aisé d'intervenir à deux enseignants dans une classe.

Un projet pédagogique d'équipe...

Le dispositif s'appuie sur l'engagement de l'ensemble de l'équipe enseignante sur un projet partagé. La mission du ma^tre supplémentaire peut être exercée par un enseignant de l'école, ou par celui spécifiquement affecté pour celà, dans l'école, ou dans le groupe scolaire. Il doit pouvoir s'adapter aux évolutions et aux réalités locales (besoins des élèves, évolution de la population scolaire, changements de l'équipe pédagogique). Il doit répondre aux besoins des élèves pour réussir dans leurs apprentissages, au sein même de la classe. Il offre la possibilité aux enseignants de travailler autrement, de réfléchir, et d'échanger sur leurs pratiques, de privilégier, et de mettre en oeuvre les stratégies pédagogiques les plus efficaces, de travailler en équipe " Le but aujourd'hui est de faire ressortir les points saillants de cette co-intervention au sein de la classe, essentiellement dans le but d'aider les élèves en difficulté, afin qu'ils réussissent leurs apprentissages. Il s'agit de permettre aux élèves de franchir les obstacles au sein de la classe, et non pas en dehors " , nous a expliqué Jean-Paul Gaillard, inspecteur de l'Education Nationale.

Retour
Soumettre votre annonce >>
bon coin
Vends réfrigérateur
CuVds réfrigérateur Liebherr KE1840 class A H88 L60 P50 prix neuf 700€. Prix de vente 200€
Divers

Tout le bon coin [+]