Imprimer cette pageEnvoyer à un ami WIKIOFACEBOOKTECHNORATTIDELICIOUS


16 avril

Le Puy : Un rassemblement contre la carte scolaire...


Un rassemblement a eu lieu mardi après-midi à l’inspection académique du Puy à l’occasion de la réunion du Comité Technique Spécial Départemental. Les syndicats ne veulent pas entendre parler de fermetures de classes et de postes à la rentrée prochaine en Haute-Loire. Ils estiment qu’elles ne sont pas justifiées, au vu des effectifs d’élèves sur le département. Parents d'élèves, enseignants, et élus ont eu l'occasion d'afficher leur mécontentement…

 

Les organisations syndicales SNUDI FO, SE UNSA, SNUipp FSU considèrent totalement inacceptable le projet de carte scolaire de l’inspecteur d’académie de Haute Loire qui aboutirait à 20 fermetures de classes et de postes pour seulement 11 ouvertures, alors que les effectifs réels d’élèves sont pourtant en hausse (60 élèves de plus sans compter le report des élèves de l’école privée de Loudes sur l’école publique). Aux côtés d'enseignants, de parents d'élèves, et d'élus venus afficher leur mécontentement, elles ont eu l’occasion de se faire entendre à l'heure où se tenait la réunion du Comité Technique Spécial Départemental, à l’Inspection académique, à Vals-près-le-Puy.

 

Pour les syndicats, ce projet de carte scolaire tourne le dos aux besoins réels et aux intérêts des élèves, des parents et des enseignants, et aggrave encore un peu plus la situation de l’école publique. Il ne tient aucun compte des investissements consentis par les municipalités. Il est la traduction de la politique d’austérité qu’ils dénoncent au niveau du « pacte de responsabilité » avec ses 50 milliards d’économies qui, selon eux, frapperont de plein fouet tous les services publics.

 

Les organisations syndicales dénoncent le fait que la dotation attribuée au département ne tienne pas compte de l’augmentation des effectifs. Elles regrettent que, sur consigne du ministère, et malgré les annonces faites sur la scolarisation des élèves de 2 à 3 ans, cette catégorie d’âge ne soit plus comptabilisée dans les faits, ce qui aboutit, selon elles, à une baisse artificielle des effectifs d’élèves et donc des dotations de postes d’enseignants du 1er degré (- 5 en Haute Loire). Elles estiment que, pour des raisons d’affichage, l’inspecteur d’académie introduit un dispositif « plus de maîtres que de classes » qui aboutit à fermer des classes faute de dotation ministérielle « Non content de dégrader l’école publique et de remettre en cause le service public de proximité, l’inspecteur d’académie affiche la prétention de mettre en place un moratoire  du type Cantal renforçant le pouvoir des collectivités sur l’école et aboutissant de fait au gel des moyens départementaux alors que les effectifs ne cessent d’augmenter », c’est ce que l’on pouvait lire dans un tract syndical distribué devant l’Inspection académique.

 

 

Retour
Soumettre votre annonce >>
bon coin
Vends scooter kymco Rouge 2008
6143 km 1ère main - rayé sur un coté batterie et bougie 1 an rangement du casque sous le siège 700 €
Motos

Tout le bon coin [+]