Imprimer cette pageEnvoyer à un ami WIKIOFACEBOOKTECHNORATTIDELICIOUS


04 septembre

Le Puy-en-Velay : L'heure de la rentrée a sonné !

L'interview de Claudine Guilhot, directrice de l'école du Val-Vert...

Un peu plus de 41 000 élèves ont repris le chemin de l'école ce mardi matin en Haute-Loire, à l'occasion de la rentrée scolaire. Au Puy-en-Velay, le maire Laurent Wauquiez, a eu l'occasion de se rendre compte des aménagements qui ont été réalisés dans plusieurs établissements scolaires. A l'école publique du Val-Vert, des travaux ont, par exemple, été effectués pour rénover les sols de plusieurs classes. Dans cet établissement qui compte 140 élèves cette année, on s'attachera cette année à enseigner aux élèves les fondamentaux de l'écriture, de la lecture et du calcul...

 

Cartables dépoussiérés et petits pincements au coeur pour certains, un peu plus de 41 000 élèves ont fait leur rentrée scolaire mardi en Haute-Loire. Ils ont pu, bien sûr, retrouver leurs camarades de classes, mais également les travaux de rénovation effectués durant l'été dans leur établissement, comme par exemple à l'école publique du Val-Vert. Comme chaque année, la ville du Puy a investit pour réaliser des travaux de rénovation dans les écoles. Pour 2012, l'enveloppe budgétaire a doublé en passant de 100 000 à 210 000 euros.

 

Appliquer l'apprentissage des fondamentaux...

 

L'une des directives du ministère de l'Education est de lutter contre l'échec scolaire dès le plus jeune âge. Près de 4 enfants sur 10 ne savent pas bien lire, ni compter en arrivant en 6è. Claudine Guilhot qui dirige l'école publique du Val-Vert, compte bien en faire une priorité cette année. La méthode Zorman va dans ce sens, puiqu'elle vise à favoriser les acquisitions au niveau de la lecture, de l'écriture, et de l'expression orale, à travers des outils pédagogiques spécifiques. L'idée est de favoriser la réussite et l'intégration sociale des enfants scolarisés en moyenne section, en grande section, et en cours préparatoire. Cette action initiée l'an dernier en Haute-Loire, est reconduite cette année auprès d'élèves scolarisés dans les écoles publiques et privées des communes de l'agglomération du Puy-en-Velay. 34 classes, dont 20 pour les écoles publiques, et 14 pour les écoles privées, sont volontaires. A noter enfin, qu'une convention de partenariat a été signée entre l'inspection Académique, la Communauté d'agglomération du Puy, et le maire de la ville du Puy, pour la création d'une classe à " Horaire Aménagé Musique ", à l'école publique du Val-Vert. Le dispositif est destiné aux élèves scolarisés en CE1.

 

L'arrivée des tablettes dans les écoles...

 

Les tablettes numériques ont le vent en poupe actuellement, elles font leur entrée cette année au sein de deux écoles : l'école publique de Taulhac, et l'école privée Sainte-Thérèse, au Val-Vert. Des équipements informatiques seront en partie renouvelés dans toutes les écoles élémentaires, avec l'installation de vidéoprojecteurs, d'ordinateurs portables, et de tableaux TBI.

 

Le service d'accueil minimum...

 

La mise en place d'un service minimum durant l'année scolaire écoulée a répondu aux attentes des familles, et sera reconduit de manière identique cette année. Les parents n'ayant aucune possibilité de garde de leurs enfants auront la possibilité de les confier à l'Accueil de loisirs municipal du Val-Vert. Des employés municipaux leur proposeront des activités adaptées à chaque tranche d'âge. Ce dispositif est mis en place uniquement ou 25% du personnel enseignant de l'école est gréviste. Les familles sont informées par une note diffusée par la municipalité du Puy-en-Velay.

 

Opération " Un fruit à la récré " reconduite...

 

L'opération " Un fruit à la récré " est initiée par la municipalité du Puy-en-Velay depuis septembre 2009, elle consiste à offrir un fruit le jeudi matin à chaque enfant pendant la récréation. Une grande variété de fruits (ananas, pommes, pruneaux, bananes, mandarines, brugnons, poires, prunes...) est proposée au cours de l'année scolaire. Cette opération remporte un vif succès auprès des enfants et des enseignants depuis sa mise en place. La ville privilégie les fruits de taille moyenne qui sont principalement fournis par des producteurs locaux. Le coût de cette opération s'élève à un peu plus de 10 000 euros, financé par moitié par la Communauté européenne. Il faut savoir également que la restauration scolair privilégie les produits locaux, afin de certifier la qualité des repas proposés dans les cantines scolaires.

Retour
Soumettre votre annonce >>
bon coin
Vends réfrigérateur
CuVds réfrigérateur Liebherr KE1840 class A H88 L60 P50 prix neuf 700€. Prix de vente 200€
Divers

Tout le bon coin [+]