Imprimer cette pageEnvoyer à un ami WIKIOFACEBOOKTECHNORATTIDELICIOUS


09 novembre

Le ras-le-bol des personnels de la santé en Haute-Loire...


Les infirmiers et autres personnels hospitaliers étaient en grève mardi pour crier leur "ras-le-bol". Un rassemblement a été organisé dans l'après-midi devant l’ARS au Puy-en-Velay, à l’initiative de la CGT et FO, dans le cadre de la journée d’action nationale dans le secteur de la santé et de l’action sociale. Une mobilisation pour dénoncer la dégradation de leurs conditions de travail et les restrictions budgétaires qu'ils constatent dans leurs services…

Un rassemblement des personnels des hôpitaux, du social, ou du médico-social a été organisé mardi après-midi, devant l’antenne départementale de l’Agence Régionale de Santé, rue de Vienne, au Puy-en-Velay, à l’initiative de la CGT et FO, dans le cadre de la journée d’action nationale. Du personnel du CHER Emile-Roux, de Sainte-Marie, mais aussi des hôpitaux de Brioude, Langeac, Craponne/Arzon et Yssingeaux étaient présents, ainsi que des élèves infirmiers, et des personnels des organismes sociaux. Les syndicats ont voulu dénoncer les politiques d’austérité mises en place par le gouvernement, et qui ne sont pas sans conséquences pour le personnel et les patients " La situation s'est aggravée depuis 2010, et les deux lois hospitalières promulguées depuis 6 ans, que ce soir la loi HPST et la loi Santé ont eu de nombreuses conséquences au niveau des conditions de travail, et de la prise en charge des usagers. Les cadences de travail ont augmenté, ainsi que les charges de travail, alors que l'activité progresse de 5% chaque année, et que les effectifs baissent. Les absences ne sont pas remplacées, il y a des arrêts, et même des burn out. Il faudrait 200 postes supplémentaires, équivalents temps plein à l'hôpital Emile-Roux ", nous a confié Amandine Rabeyrin, responsable CGT. Dans ce contexte, l'intersyndicale FO-CGT-SUD continue de réclamer l'abandon du plan d'économies de 3,5 milliards d'euros sur trois ans d'ici à 2017, l'arrêt des fermetures de lits, ou encore l'abrogation de la loi santé, et de ses groupements hospitaliers de territoire (GHT), qui font craindre des restructurations. Une délégation a été reçue à l'ARS, et elle eu l'occasion de faire part de ces revendications.

Retour
Soumettre votre annonce >>
bon coin
Vends living
avec neon vitrine tiroirs + table rectangulaire avec rallonge teinte foncée 30€. Revues GEO de 1987 à 1999 + grands reportages 73 magazines 25.
Divers

Tout le bon coin [+]