Imprimer cette pageEnvoyer à un ami WIKIOFACEBOOKTECHNORATTIDELICIOUS


05 juillet

Le Sauvage : Un paradis vert pour les randonneurs...

L'interview de Gérard Roche, président du Conseil général...

La ferme auberge du domaine du Sauvage accueille actuellement ses premiers clients. Cette gigantesque bâtisse est située aux confins de la Margeride, près de Chanaleilles. Elle a vue le jour grâce à un groupement de producteurs locaux, et à l'initiative du Conseil général de Haute-Loire qui est propriétaire des lieux depuis 1976. On peut désormais se restaurer sur place, acheter des produits fermiers, et dormir dans l'un des deux gîtes aménagés sur place. La présentation du projet qui voit le jour aujourd'hui a été faite lundi en présence du préfet de Haute-Loire, Denis Conus, de Gérard Roche, président du Conseil général, du député Jean Proriol, des élus du département, de la Région, et des maires des communes avoisinantes...

Le Domaine du Sauvage s'étend sur 750 hectares et se situe à 1344 mètres d'altitude, il est traversé par le chemin de Saint-Jacques de Compostelle, et il devrait devenir à terme un passage obligé pour bon nombre de pèlerins, mais pas seulement, car Gérard Roche, le président du Conseil général espère que les touristes et les altiligériens voudront également s'approprier les lieux " C'est un site pour tous les amoureux de la nature, nous voulons nous en servir comme un levier du développement économique. Le tourisme Bidochon c'est terminé, la génération actuelle recherche des espaces pour se ressourcer, ça va dans le sens de ce que sera la clientèle à l'avenir ! ".

De nombreux aménagements réalisés au Domaine...

Situé au coeur du Domaine, le corps de ferme construit à partir du XVIè siècle, avec habitations, granges, étables et bergerie, a récemment bénéficié de travaux sur le bâti et sur les toitures. Autour d'un moulin servant également de four à pain, un buron et deux gîtes peuvent accueillir 40 personnes. Géré et entretenu à l'année, le Domaine du Sauvage a fait l'objet de nouveaux travaux afin d'améliorer l'accueil des visiteurs. Une auberge ainsi qu'un point de vente de produits régionaux de la Margeride ont été aménagés dans une ancienne grange. Ils proviennent directement des producteurs de la région qui adhèrent au groupement " Terroir Sauvage en Gévaudan ".

Un site incontournable pour les randonneurs...

Pour Gérard Roche le Domaine du Sauvage est un lieu emblématique de ressourcement physique et psychique, un lieu de silence, d'espace et de repos. Il constitue une étape essentielle sur le mythique chemin de Saint-Jacques de Compostelle. Il offre la possibilité de pratiquer les sports de pleine nature, et notamment la randonnée sur un ou deux jours à travers bien sûr le chemin de Saint-Jacques de Compostelle, mais également les circuits proposés dans le cadre de Respirando. Il surplomble la Margeride, et se trouve aux frontières de la Lozère. Le Département souhaite ouvrir le site, classé Natura 2000, aux habitants de Haute-Loire, d'Auvergne et de Languedoc-Roussillon, en lien avec le parc des bisons de Sainte-Eulalie, et avec la haute-vallée de l'Allier. Le Sauvage traîne derrière lui 700 ans d'histoire, il était l'un des domaines qui alimentait, au sens propre du terme, les besoins de l'Hôtel-Dieu, au Puy-en-Velay.

Et les travaux d'aménagements...

Le cabinet Boyer et son équipe sont maîtres d'oeuvre des aménagements réalisés sur le Domaine Sauvage. Des modifications d'ouverture ont été réalisées, la couverture de lauzes, resuivie il y a deux ans a été conservée. La première tranche de travaux, qui concerne l'aménagement du rez-de-chaussée est à présent achevée. Ce niveau occupé par la salle à manger d'une capacité de 40 couverts, la cuisine et ses locaux annexes, un point de vente de produits locaux, et les réserves nécessaires à ces activités. Une tranche conditionnelle de travaux prévoit l'aménagement de l'étage avec une salle à manger d'une capacité d'une centaine de couverts, un coin lecture et un coin sanitaires. Les travaux d'aménagement de la première tranche ont été réalisés de décembre 2010à juin 2011. Le montant des travaux du gîte " Les Narcisses" est de 140 413.23 € HT, celui concernant la première tranche de l'auberge s'élève à 434 367.60 € HT. A noter que les travaux ont bénéficié du soutien lié au Pôle d'Excellence Rurale.

Voir notre diaporama dans la rubrique PHOTOS.

Retour
Soumettre votre annonce >>
bon coin
Donne chiot male contre bons soins
Chiot né le 27/9/2010. Mère type berger allemand, père type bouvier bernois. Chiot adorable et très calin.
Divers

Tout le bon coin [+]