Imprimer cette pageEnvoyer à un ami WIKIOFACEBOOKTECHNORATTIDELICIOUS


18 mai

Les nouvelles mesures sur les radars ne font pas l'unanimité...


Le nouveau préfet de Région Francis Lamy a annoncé son intention de supprimer dès cette semaine, un certain nombre d'indicateurs de radars, pour faire suite à l'annonce du gouvernement la semaine dernière concernant les nouvelles mesures prises pour lutter contre l'insécurité routière.

 

Ces premières suppressions de panneaux indicateurs concerneront d'abord l'A75, avant de s'étendre au reste de la région. Seront concernés dans un premier temps les radars situés aux virages de Coudes et à l'entrée de Clermont-Ferrand. En Haute-Loire, les automobilistes vont bénéficier d'un sursis, mais pour combien de temps ? A ce jour on reste discret en préfecture où l'on précise qu'il n'y a pas de calendrier définit pour la suppression de ces fameux panneaux. Rappelons en attendant que 18 personnes ont trouvé la mort sur les routes de Haute-Loire en 2010. En 2011, on compte 6 à ce jour.

 

Les réactions du côté des professionnels de la route...

 

Les réactions sont multiples à ce sujet, à l'entreprise Gel 43 qui emploie 14 chauffeurs à Saint-Germain Laprade, on parle plus de répression que de prévention " Ce n'est pas une bonne chose pour les chauffeurs qui vont avoir les yeux rivés sur le compteur, ils vont sûrement être plus flashés que d'habitude. C'est plutôt une sanction qu'une mesure de prévention. Les panneaux incitaient les gens à lever le pied ", nous a expliqué Françoise Grangeon, secrétaire de direction. A la société Promeca, spécialisée dans la vente de produits industriels et dans la maintenance à Brives-Charensac, même son de cloche, les commerciaux et les personnes qui se rendent sur les chantiers ont été sensibilisées à la question, mais l'on pense également qu'il s'agit de renflouer les caisses de l'Etat " Ca risque de nous pénaliser, on respecte le plus possible la règlementation, mais l'on peut parfois être tête en l'air, cette mesure montre qu'il faut que l'on gagne de l'argent par n'importe quels moyens ", nous a t-on confié au téléphone.

 

Les politiques pas vraiment convaincus...

 

Côté politique les avis sont contrastés, pour le sénateur Jean Boyer qui défend les couleurs du Nouveau Centre, ce n'est pas une bonne démarche, il a adressé un courrier au ministre de l'Intérieur Claude Guéant dans lequel il précise que la mesure a été prise trop rapidement, et qu'il fallait davantage d'explications " Cette mesure est trop rigide, trop rapide, la partie répressive prend une trop grande place, il y a une insuffisance d'explications ". Le député UMP Jean Proriol fait parti des parlementaires qui considèrent qu'il s'agit d'une erreur " On a payé des lignes pour les alimenter en électricité, pour les alimenter au courant téléphonique, et maintenant on décide de supprimer les panneaux indicateurs, nous considérons que ce n'est pas une bonne mesure. Il faut prendre des mesures, et il faut un peu mieux saisir les endroits où il se consomme de l'alcool, où il se trafique de la drogue, et prendre le mal à sa source ". Pierre Cheynet, le secrétaire départemental du FN estime que le préfet de Région préfère insécuriser les automobilistes que les cambrioleurs " En faisant retirer dans la précipitation les panneaux indicateurs de radars, le ministre de l'Intérieur Claude Guéant dévoile ses vraies intentions : transformer la dissuasion et la prévention routières en pompes à fric pour un Etat qui n’est jamais en faillite dès lors qu’il s’agit de remplir les réservoirs gloutons des limousines ministérielles…Le Front National de Haute-Loire dénonce l’autophobie gouvernementale, dont les premières victimes seront comme toujours les classes moyennes et plus généralement tous ceux qui ont besoin de leur véhicule pour travailler ". André Roure porte parole du PS n'est pas convaincu que de telles mesures améliorent réellement la sécurité des automobilistes, il préfère parler de prise de conscience et de mobilisation de tous, tout en reconnaissant que tout ce qui peut contribuer à faire diminuer le nombre de victimes sur les routes est positif " On connait bien le défaut du système du radar fixe, si on est attentif on ne se fait pas prendre, et peut-être que l'on est moins attentif, alors pourquoi pas le fait de supprimer la signalisation à l'approche des radars...".

 

Le Premier ministre François Fillon, on le sait, a été critiqué par les députés de la majorité pour les nouvelles mesures de la Sécurité Routière. Ce dernier a précisé que les décisions avaient été prises avec le président de la République, et qu’iI y avait des moments dans la vie politique où l’on devait assumer ses responsabilités. Il sera discuté de tout cela dans quelques jours avec Claude Guéant.

Retour
Soumettre votre annonce >>
bon coin
Loue gîte 1 à 47 places
La Cabourne (Gorges de l'allier). Chbres de 2 à 6 pers. 2cuis., 2 salles de séj., 1 biblio. terrain 800m2.
Tourisme et locations vacances

Tout le bon coin [+]