Imprimer cette pageEnvoyer à un ami WIKIOFACEBOOKTECHNORATTIDELICIOUS


16 juin

Les pdts de Conseils généraux et la réforme territoriale...


Les Présidents des quatre Conseils généraux des départements auvergnats se sont réunis afin d'évoquer le projet de réforme territoriale. Si la perspective de la fusion entre Rhône-Alpes et Auvergne est accueillie diversement selon la situation des départements auvergnats, le débat ne se situe pas tant sur les périmètres que sur la garantie d'un développement équilibré sur l'ensemble du territoire...

Sur le sujet concernant la réforme territoriale les Présidents soulignent ainsi que l'enjeu principal reste la gouvernance qui sera mise en place au sein de cette future grande région : comment les départements seront-ils représentés ? Quelle territorialisation de l'action régionale ? Quel devenir pour l'action publique de terrain, en proximité, au service des populations ? Autant de questions qu'ils ont soulevé lors de la réunion à laquelle ils ont assité " Ce débat est d'autant plus essentiel pour l'avenir des territoires ruraux auvergnats. Si la future Région sera légitime à assumer un rôle stratégique, les Présidents considèrent qu'un échelon de collectivité territoriale intermédiaire entre la Région et la commune doit subsister. Le Département en tant que tel doit d'autant plus être conforté dans ce rôle : échelon fédérateur, déjà structuré en proximité sur ses bassins de vie, doté de compétences et de moyens localement, il garde tout son sens et sa pertinence ", précise t-ils dans un communiqué. Si les Présidents sont ouverts à une concertation large sur ce sujet, notamment pour évoquer une structuration plus forte de l'intercommunalité, ils considèrent qu'une telle réforme, si lourde d'enjeux pour la ruralité et pour la lutte contre le sentiment d'abandon des populations, doit prendre en considération la question essentielle des territoires éloignés des métropoles. Les Présidents portent l'idée d'une organisation différenciée selon la réalité des territoires " Le rôle de l'Etat n'est quant à lui que très peu évoqué. Devons-nous craindre une recentralisation des décisions ? Une technocratisation de l'action publique ? Où serait alors la légitimité démocratique localement ? ". En conclusion les présidents dénoncent la méthode employée et la précipitation qui interdisent toute réflexion sérieuse sur un sujet aussi important. Ils condamnent " Une réforme inopportune dans un contexte de crise ou au contraire les collectivités devraient être confortées dans leur rôle d'amortisseur, d'investisseur, de pourvoyeurs d'économie locale et d'emplois publics et privés. L'argument budgétaire utilisé par le gouvernement et relayé médiatiquement n'est pas de nature à aborder sereinement un tel débat. Rien ne démontre d'ailleurs  aujourd'hui que la réforme proposée aboutira à des économies substantielles. Le discours actuel vise même à dire que les coûts seront les mêmes. Où est le sens d'une telle réforme dans ce cas ? ".

Retour
Soumettre votre annonce >>
bon coin
Vends tank à lait
lait JAPY 1200L cause cessation Prix 500€
Divers

Tout le bon coin [+]