Imprimer cette pageEnvoyer à un ami WIKIOFACEBOOKTECHNORATTIDELICIOUS


31 janvier

Les personnels des maisons de retraite sont " à bout "...


Les personnels des EHPAD de Haute-Loire ont été appelés à cesser le travail, et à effectuer des débrayages mardi en Haute-Loire, dans le cadre de la journée d'action nationale. Un rassemblement a d'ailleurs été organisé devant l'Agence régionale de santé (ARS) au Puy-en-Velay. L'intersyndicale CGT, FO, CFDT, FSU et FGRFP pointent du doigt la baisse des dotations de fonctionnement, et la suppression des emplois aidés qui va encore réduire les effectifs, et augmenter les difficultés des agents en place...

Les retraités soutiennent les personnels des EHPAD en grève. Ils ont eu l’occasion de le rappeler lors de la mobilisation syndicale organisée mardi au Puy-en-Velay, dans le cadre de la journée d'action nationale, devant le siège de l’ARS (Agence régionale de santé). Les syndicats CGT, FO, CFDT, FSU et FGRFP en sont à l’origine. Ils sont inquiets et scandalisés par la situation des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD). Alors que les dotations de fonctionnement sont en baisse, la suppression des emplois aidés va, selon eux, encore réduire les effectifs et augmenter les difficultés des agents en place et le stress des personnes âgées résidentes. Cela va se traduire par moins de temps pour les repas, moins de temps pour la toilette, moins d’animations, alors que la loi mettant en place le « plan de solidarité grand âge » promettait un ratio de 1 agent par résident, la moyenne est de 0,6 pour 1, voire 0,3 dans certains cas « Alors que tout le monde, y compris à travers la « mission-flash » de Mme IBORRA pour l’Assemblée nationale, reconnait les besoins criants du secteur des EHPAD, le gouvernement met en place la « convergence des tarifs dépendance et soins », ce qui signifie en clair déshabiller Pierre pour habiller Paul, prendre un peu aux établissements soi-disant bien dotés pour donner peu aux établissements en déshérence. Et rien sur la nécessité d’avoir plus d’EHPAD publics ! ». Pour les responsables syndicaux, ce sont les anciens qui sont ainsi maltraités, et les personnels ne sont en aucun cas responsables « Et alors que les équipements collectifs (écoles, collèges, lycées, terrains de sport, …) sont à la charge de la collectivité, pourquoi en matière d’hébergement, les personnes âgées doivent-elles supporter les coûts, y compris ceux de l’amortissement des prêts consentis aux gestionnaires ? Nous ne pouvons pas admettre que dans un pays qui se prétend la 5ème puissance mondiale, on consacre moins de 5 euros au repas d’une personne âgée ! Nous ne pouvons pas admettre que nos anciens ne puissent avoir une douche chaque jour et des repas à heure régulière ! Qu’on donne aux EHPAD les moyens de fonctionner ! ». Les 5 organisations syndicales de retraités CGT, CFDT, FGRFP, FO, FSU, de Haute-Loire soutiennent le mouvement des salariés des EHPAD, appellent les pouvoirs publics à les rencontrer, afin d’obtenir plus de moyens et plus d’effectifs.

Retour
Soumettre votre annonce >>
bon coin
Terrain à vendre
A vendre au Monastier, quartier "les Hourches" terrains lotis de 650 à 1300 m²
Locations / Ventes

Tout le bon coin [+]