Imprimer cette pageEnvoyer à un ami WIKIOFACEBOOKTECHNORATTIDELICIOUS


02 juin

Les seuils de Brives-Charensac sortent de l'impasse...


A Brives-Charensac, une solution combinant développement touristique et énergie renouvelable et qui ne coûte rien aux contribuables vient d'être trouvée. Les Seuils de Brives vont enfin pouvoir reprendre du service et même se développer au profit du tourisme et du développement durable avec un projet novateur de création d’une centrale de production d’électivité verte nouvelle génération, qui auto-financera l'entretien et la remise en état des seuils...

C’est une avancée sans précédent pour les Seuils de Brives ! Sous l’impulsion de Laurent Wauquiez, qui suit de près le dossier depuis de nombreuses années, les Seuils de Brives vont enfin pouvoir reprendre du service et même se développer au profit du tourisme et du développement durable avec un projet novateur de création d’une centrale de production d’électivité verte nouvelle génération, qui auto-financera l'entretien et la remise en état des seuils. Les seuils de Brives ont été réalisés suite au drame des inondations de 1980. Leur fonction, qui n’est pas de lutter contre les inondations, est essentielle à la vie à Brives-Charensac et au développement des activités touristiques du territoire. Suite aux importantes crues de 2008, les trois seuils qui enjambent la Loire à Brives-Charensac, gérés par l'Etat, avaient subi de nombreux dégâts. Les réparations n’avaient alors pas pu être effectuées.

Une première étape en 2012...


La situation, totalement bloquée, semblait désespérée. Jean-Claude Ferret, Maire de Brives-Charensac avait alors fait appel à Laurent Wauquiez, qui était au gouvernement, pour prendre le problème à bras le corps. Après de nombreuses réunions parisiennes et de longues négociations, Laurent Wauquiez obtenait un crédit exceptionnel de 200 000 € débloqué par l’Etat, pour débuter les travaux de réfection ainsi que pour la réalisation d’un dispositif « anti-crue » avec la rehausse de la digue de Charensac.  Depuis, l’Etat a souhaité ne plus assumer ni le fonctionnement de ces installations, ni les coûts qui s’y rattachent et qui sont évalués à 100 000 € par an. Par ailleurs, la remise en état des seuils n’était que partielle puisque le seuil d’Audinet n’avait pas été remis en fonctionnement, ce qui est très pénalisant pour l’activité touristique de la commune.
Mais depuis, les Seuils de Brives se trouvent dans une nouvelle impasse : le Seuil des Minoteries fonctionne à nouveau. Mais celui d’Audinet reste en panne, bloquant de fait la remise en service du Seuil de la Chartreuse, pourtant lui aussi réparé.

Aujourd’hui une solution globale et qui ne coûte rien aux contribuables...

Il y avait deux types de problèmes à régler pour que l’ensemble des seuils fonctionnent et que Brives puisse de nouveau en profiter pleinement. Il fallait obtenir le transfert des ouvrages par l’Etat à une collectivité qui l’accepte remettre en état le seuil d’Audinet. Il fallait financer le fonctionnement des seuils, l’entretien et la mise en valeur du patrimoine transféré ; ce qui représente 21 hectares sur lesquels des activités touristiques bénéfiques pour l’ensemble de l’agglomération peuvent être développées. Ces coûts de fonctionnement sont évalués à environ 100.000 € par an. Grâce à la détermination de Laurent Wauquiez et à l’implication des élus de la commune de Brives Charensac, de la Communauté d’agglomération et du département et avec la coopération du Préfet de la Haute-Loire, les solutions à ces problèmes ont aujourd’hui été trouvées « Je remercie profondément Michel Joubert, qui prend le relais pour la gestion des seuils. Il a toute ma confiance. C'était un des points majeurs pour décanter le dossier », a souligné Laurent Wauquiez. Michel Joubert, de son côté, a rajouté « Ce transfert à la Communauté d'agglomération a été possible puisqu'une solution innovante a été trouvée pour financer la gestion de ces équipements. Laurent a encore une fois, su trouver l'argument pour que cela ne coûte rien aux contribuables ! Je remercie aussi M. le Préfet de la Haute-Loire qui a bien voulu cette cession. »

La Communauté d'agglomération reprend le flambeau et assurera la gestion des seuils...

L’Etat cède les ouvrages à la Communauté d’agglomération du Puy-en-Velay. A la suite de nombreuses discussions et réunions, l’Etat a accepté de déclasser du domaine public, puis de céder les emprises de l’ensemble des installations et des terrains qui s’y rattachent. La Communauté d’agglomération assurera la gestion des seuils et portera la maîtrise d’ouvrage de la remise en état du seuil d’Audinet. Consciente de l’enjeu touristique pour l’ensemble du territoire communautaire et en vertu de la compétence gestion des milieux aquatiques, la Communauté d'agglomération se verra céder ce patrimoine et en assurera la gestion.

De la production d’énergie propre pour financer le fonctionnement des seuils...

Le principal problème consistait à financer sur le long terme les frais d’entretien et de gestion des seuils que l’Etat ne veut plus assurer. Ces coûts sont évalués à environ 100.000 € / an et comprennent les contrats d’entretien et de maintenance, les frais de personnels et d’astreinte. Ces installations doivent toujours être en parfait état de fonctionnement et doivent pouvoir être manœuvrées 24h sur 24h et 365 jours par an, pour des raisons évidentes de sécurité. Une solution innovante pour financer le fonctionnement des seuils a été trouvée : la création d’une centrale de production d’électivité verte nouvelle génération ! A la demande de Laurent Wauquiez, la Compagnie Nationale du Rhône CNR, spécialiste reconnu de la production d’énergie propre, a accepté d’accompagner les collectivités pour réaliser une solution de mini-hydroélectricité dont les produits permettront de compenser tout ou partie des coûts de fonctionnement des ouvrages. Pierre Jouve, Directeur technique portefeuille projets à la CNR, présentera les solutions adaptées pour les très basses chutes d’eau comme le seuil de Brives-Charensac. Ces dispositifs sont appelés VLH (very low head) technologie lauréat du concours national de l’innovation du Ministère de la recherche. Un de ces équipements a été installé sur le seuil de Yenne dans le Haut Rhône par la CNR.

Ces nouvelles installations présentent de nombreux avantages :

•    Optimisation des coûts des projets (notamment très peu de génie civil)
•    Machines peu bruyantes pouvant être installées non loin des habitations
•    Faible vitesse de rotation : d'où un impact limité sur la faune piscicole

L’étude de ce nouvel équipement a déjà été lancée par la Communauté d’agglomération. Elle est réalisée par le cabinet Girus. Selon les premières estimations, cet équipement permettrait de financer au moins 80% des coûts de fonctionnement des seuils.

Un atout pour le tourisme et les activités aquatiques...

La Communauté d’agglomération du Puy-en-Velay décèle un fort potentiel touristique dans les Seuils de Brives. Et elle compte bien l’exploiter. Des aménagements pourraient permettre de favoriser les sports aquatiques mais aussi les bords de Loire pour faire des lieux un endroit agréable pour toute la famille.

Retour
Soumettre votre annonce >>
bon coin
Jetées de lit et rideaux occultants assortis
A vendre 5 lots de jetés de lit et double rideaux de porte fenêtres occultant assortis : 100 € le lot . Très bon état et propre cause changement de décor visible sur site internet : www.hotel-lehautallier.com
Divers

Tout le bon coin [+]