Imprimer cette pageEnvoyer à un ami WIKIOFACEBOOKTECHNORATTIDELICIOUS


18 octobre

Médecins : Le désert médical s'étend en Haute-Loire...

L'interview de Chantal Badiou, présidente de l'UFC Que Choisir...

C'est parfois le parcours du combattant pour se faire soigner en Haute-Loire...Difficile d'obtenir un rendez-vous chez un ophtalmologiste, un pédiatre, ou un gynécologue. Dans certaines communes, il faut même faire plusieurs kilomètres pour se rendre chez son médecin généraliste. L'UFC Que Choisir parle de désert médical et préconise un certain nombre de mesures afin d'inciter les jeunes médecins à s'installer en zone rurale, et de rendre les soins accessibles à un plus large public. L'association de défense des consommateurs s'appuie pour celà sur l'enquête réalisée fin 2011 dans le département...

La Haute-Loire est mauvaise élève au niveau de l'accès aux soins. Il faut s'armer de patience lorsque l'on veut décrocher un rendez-vous chez un spécialiste, et parfois même chez un médecin généraliste. C'est la conclusion de l'enquête menée par l'UFC Que Choisir, fin 2011. Dans certaines communes, il faut parcourir près de 30 kilomètres pour aller voir un médecin généraliste. C'est " la croix et la bannière " pour obtenir un rendez-vous chez un spécialiste " La Haute-Loire est en zone critique ", a t-on déclaré lors d'une conférence de presse organisée mercredi au siège de l'association de défense des consommateurs. Le métier de pédiatre est en voie de disparition en Haute-Loire, de longs mois d'attente sont nécessaires pour aller voir un ophtalmologiste, difficile également de trouver un gynécologue dans des délais acceptables, et qui plus est, sans des dépassements d'honoraires. Les altiligériens sont particulièrement inquiets sur l'offre de soins proposée sur le département, 48% des personnes interrogées par l'UFC Que Choisir se disent inquiètes de ce que l'on appelle " les déserts médicaux ". En Haute-Loire, 8% de la population vit dans un désert médical au niveau des médecins généralistes. Il concerne des communes comme Pinols, Thoras, Saint-Haon, les Estables, Tiranges. La situation est nettement plus critique au niveau des spécialistes, UFC Que Chosir estime en effet que 35% de la population vit dans un désert ophtalmologique. Pour 43% de la population, il est très difficile d'accéder aux soins. C'est d'autant plus vrai dans des communes comme Langeac, Sainte-Sigolène, Retournac ou Tence. Ca se complique pour aller voir un pédiatre, 88% de la population ne peut pas faire la démarche dans de bonnes conditions. Parmi les villes de plus de 5000 habitants, la situation la plus critique pour se soigner sans dépassement est enregistrée au Puy-en-Velay, à Brioude, et Yssingeaux. On parle enfin de désert médical lorsque l'on parle des gynécologues, il concerne 44% de la population. En trouver un au tarif de la sécurité-sociale se révèle problématique à Langeac, Saugues, la Chaise-Dieu et Montfaucon.

Chantal Badiou, présidente de l'UFC Que Choisir 43...

L'UFC Que Choisir demande des mesures urgentes...

Pour faire face à un tel désert médical, l'UFC Que Choisir demande aux pouvoirs publics de prendre un certain nombre de mesures urgentes. Au delà de la nécessaire renégociation de la rémunération des actes médicaux, l'association souhaite que l'on mette en place un conventionnement sélectif des médecins " Toute nouvelle installation dans un territoire où l'offre est surabondante ne pourra se faire qu'en secteur 1, et sans dépassement d'honoraires ". Elle demande une réduction des aides publiques accordées aux médecins installés en territoire sur-doté, ainsi que la disparition des dépassements d'honoraires, avec une phase transitoire les plafonnant à 40% du tarif de la sécurité-sociale, ce qui correspond au niveau médian de prise en charge par les complémentaires santé. L'UFC Que Choisir a décidé d'intervenir auprès des parlementaires du département pou qu'ils traduisent dans la loi, les demandes de l'association du Projet de loi de financement de la sécurité-sociale, dont l'examen au Parlement va débuter. En attendant, elle propose une carte interactive sur www.quechoisir.org qui permet aux usagers de consulter les résultats de l'étude menée en Haute-Loire, et de prendre connaissance de toutes les zones rouges sur le département.

Retour
Soumettre votre annonce >>
bon coin
VDS 125 YAMAHA
TDR NOIR98 TRES BON ETAT 9500KM .1450 €
Motos

Tout le bon coin [+]