Imprimer cette pageEnvoyer à un ami WIKIOFACEBOOKTECHNORATTIDELICIOUS


15 janvier

Municipales : Les agriculteurs vont interpeller les candidats...


Les Jeunes Agriculteurs et ceux de la FDSEA vont être très attentifs cette année à la politique qui va être engagée en faveur du développement agricole en France. A l'occasion des élections municipales, ils vont interpeller les candidats afin de les sensibiliser au poids économique de l'agriculture en Haute-Loire. Une rencontre est également prévue avec le préfet afin de lui faire part d'un certain nombre de revendications liées à l'agriculture de montagne. Aides à l'installation, prix de la production de lait et de viande, mise aux normes des bâtiments, tout va y passer...

Les membres de la FDSEA et des Jeunes Agriculteurs (JA) veulent sensibiliser les candidats aux élections municipales au poids économique que représente l'agriculture sur un département comme la Haute-Loire, et aux mesures qui doivent être prises pour favoriser le développement de la filière viande et lait, et pour inciter les jeunes à s'installer sur le territoire. Lors d'une conférence de presse à l'immeuble interconsualaire, Yannick Fialip et Mickaël Vacher ont expliqué que les syndicats agricoles souhaitaient se mobiliser afin qu'ils puissent faire part de leurs revendications. Ils ont estimé que les orientations de la PAC en 2013 avaient été plutôt bénéfiques, et que les exploitations de Haute-Loire pourraient prétendre à des aides allant de 5 à 6000 euros d'ici 2019. Des négociations vont être engagées avec le Conseil régional dans le cadre des fonds européens concernant, notamment, la modernisation et la mise aux normes bâtiments agricoles. Ils en ont profité pour lancer un coup de gueule sur la rigidité des contrôles effectués sur le département. FDSEA et JA veulent obtenir des éclaircissements sur la loi de modenisation qui va être appliquée, et les méthodes d'attribution et de répartition des aides. D'ores et déjà des éléments positifs ont été enregistrés dans la profession avec une hausse du prix du lait depuis la fin 2013, Il y a également des signes encourageants au niveau de la production ovine. D'un autre côté les cours de la viande bovine ont baissé, et des interrogations subsistent sur le marché français et la consommation de viande en France. La production de viande porcine suscite des inquiétudes, elle ne bénéficie d'aucun soutien de la PAC.

Plusieurs pistes de réflexion en 2014...

Un travail de réflexion va être mené cette année avec la Chambre d'agriculture sur la production de lentilles vertes du Puy. Il s'agti de faire en sorte qu'elles soient présentes dans les rayons des grandes surface tout au long de l'année. Il en sera de même au niveau des Veaux des Monts du Velay qui voit sa production s'essouffler depuis son lancement il y a une vingtaine d'années. Les syndicats agricoles veulent obtenir une revalorisation du prix de vente qu'ils jugent trop bas. Enfin, ils souhaitent se faire entendre sur la question des revenus agricoles, car ils estiment que l'agriculture représente aujourd'hui encore un maillon fort de l'économie locale, 80% des communes de Haute-Loire sont tournées vers l'agriculture. Dernier dossier qui fait l'objet de toutes leurs attentions, celui concernant la création d'un parc naturel régional autour des gorges de l'Allier. Ils s'interrogent sur la forme qu'il va prendre, et sur les menaces qu'il peut faire plâner sur l'activité agricole, avec la présence potentielle du loup. Ils auront l'occasion d'évoquer la question lors des échanges qu'ils comptent avoir avec les élus qui feront campagne aux prochaines élections municipales. Enfin, ils seront très attentifs aux Etats Généraux de l'Agriculture qui auront lieu le 21 février prochain, et qui devraient permettre de lever un ceratin nombre de freins qui pénalisent le développement de l'activité agricole en France.

Retour