Imprimer cette pageEnvoyer à un ami WIKIOFACEBOOKTECHNORATTIDELICIOUS


04 mars

Musique : Cécile Hercule prépare son nouvel album...


Cécile Hercule est une jeune femme pétillante qui fait partie de la jeune génération des artistes qui ont décidé de faire de la chanson leur métier, mais pas forcément dans le circuit traditionnel imposé par les lois du show business...Avant le concert qu'elle a donné vendredi soir Au Comptoir du Pic, au Puy-en-Velay, elle nous a parlé de l'expérience qu'elle a vécu au sein du groupe Mickey 3D, de sa pasion de la scène, et du nouvel album pop qu'elle prépare actuellement...

Haute-Loire Infos : Comment est née cette passion de la musique ?

Cécile Hercule : J'ai commencé à écrire des chansons assez tôt, avec la guitare de mon père qui est professeur de musique. Mais je n'ai pas forcément voulu faire comme mes parents, et je n'ai pas eu de cours en particulier. J'ai appris deux/trois accords, ensuite m'ai venu l'envie d'écrire un petit texte, ainsi de suite... Toute petite j'ai beaucoup écouté Renaud, c'est le premier concert que j'ai fais, mais aujourd'hui je suis un petit peu moins fan de ses albums. En grandissant j'ai écouté plein de choses différentes, comme une chanteuse qui s'appelle Clarica, ou les VRP, un groupe que j'ai adoré pendant des années. Mes parents écoutaient beaucoup les Beatles, j'ai aussi baigné dans cette musique. Aujourd'hui je n'écoute plus la musique comme avant, c'est une chanson en particulier dans un album, c'est un peu le problème d'internet, on fait ses propres compils...

Haute-Loire Infos : Que vous a apportée votre présence au sein du groupe Mickey 3D ?

Cécile Hercule : Mickey est tombé par hasard sur mes chansons sur myspace, et il m'a envoyé un petit mot pour me dire qu'il les aimait bien, c'est à partir de là qu'on est entré en contact, je suis allé le voir en concert, et je lui ai envoyé régulièrement mes nouvelles chansons. Dès qu'il était sur Paris, il venait à mes concerts, et un jour il a eu envie de m'aider un peu plus en produisant mon premier album. Il s'est bien entendu avec mes musiciens  à l'époque où il jouait tout seul, et de là est partie l'idée de jouer avec lui. On a fait plein de dates ensemble, la dernière s'est achevée au mois de novembre. C'est une expérience géniale, mon rêve serait que ça continue comme ça ! Ca reste du travail, mais c'est un vrai plaisir avant tout. Je prends de plus en plus de plaisir à faire des concerts, même s'il y a une petite tension avant de jouer.

Haute-Loire Infos : Quels ingrédients avez-vous mis dans votre 1er album ?

Cécile Hercule : Le premier album a été enregisté à plusieurs endroits, certaines chansons ont été enregistrées au studio E à Montbrison, là ou Mickey a enregistré la plupart de ses albums. D'autres chansons ont été enregistrées par mon père, c'est un super arrangeur, il a plein d'idées, ça nous a rapproché, d'autres ont été arrangées par Vincent, le premier bassiste avec qui je jouais, qui aujourd'hui ne fait plus parti du groupe, mais avec qui je continue de travailler, notamment pour le prochain album. Tout ça s'est fait à Paris, à Lyon et à Montbrison. Je n'aime pas les chansons qui se ressemblent un peu trop dans certains albums, on me reproche parfois de ne pas être cohérent dans ce que je fais, mais je n'ai pas envie de me mettre des barrières avec des choses qui ne me correspondent pas, j'ai envie que ça reste ludique, et j'ai envie d'aller dans des directions différentes.

Haute-Loire Infos : Et maintenant un segond en préparation ?

Cécile Hercule : Le deuxième album est un peu plus rock que le premier, on est en pleine préparation. J'ai une chanson un peu rapp et électro j'aimerai bien qu'elle y soit. Je ne me pose pas trop de questions, j'écris quand ça vient, il ya des moments ou je ne fais rien car je n'ai pas d'idées, et tout à coup je peux écrire 100 chansons dans la même soirée.

Haute-Loire Infos : En attendant, quelles sont vos prochaines dates de concert ?

Cécile Hercule : Après le Puy-en-Velay, nous jouons à Saint-Julien Chapteuil. Je suis très contente d'être en Haute-Loire. On a fait un concert avec des lycéens, on a également joué à la maison d'arrêt du Puy. Pour la suite, j'ai entre autre un festival en Belgique, mais je vais surtout me concentrer sur l'album.

Retour