Imprimer cette pageEnvoyer à un ami WIKIOFACEBOOKTECHNORATTIDELICIOUS


22 juillet

Olivier Cigolotti : Génération quadras...


Nous vous proposons dès aujourd'hui un regard particulier sur les élections sénatoriales. Nous avons rencontré celles et ceux qui font partis de la nouvelle génération, des " quadras " de droite comme de gauche, et nous les avons interrogés sur leurs engagements. Olivier Cigolotti, Jean-Pierre Vigier et Marie-Hélène Girbon se sont livrés au jeu des questions-réponses.

 

Premier portrait, celui d'Olivier Cigolotti. Il est maire de Saint-Romain Lachalm depuis 1995, et président de la Communauté de communes du Pays de Montfaucon depuis 2005. On l'a découvert aux côtés du sénateur Jean Boyer en 2001, et depuis il fait son petit bonhomme de chemin...

 

Haute-Loire Infos : On vous a présenté il y a quelques années comme un jeune élu de l'Est de la Haute Loire. Depuis votre parcours et vos responsabilités ont évolués notamment avec la présidence de la communauté de communes du Pays de Montfaucon-en-Velay. Comment vivez-vous votre engagement et cette évolution ?

 

Olivier Cigolotti : Je suis effectivement président de la Communauté de Communes du Pays de Montfaucon depuis 2006 ayant succédé à Jean Pierre Marcon appelé à des fonctions nationales importantes; Malgré les difficultés conjoncturelles, les différents mandats que j’exerce m’apportent beaucoup de satisfactions; j’essaie de mettre mes compétences au service de mes administrés tant au niveau de la commune que de la communauté de communes ; ces deux mandats sont très complémentaires  et mes responsabilité de Président de communauté de Communes me permettent d’avoir une vision plus large sur un territoire ou doivent s’exercer solidarité et mutualisation de moyens.

 

Haute-Loire Infos : Vous repartez pour la deuxième fois aux cotés de Jean Boyer dans la course aux sénatoriales. On sent votre tandem très soudé malgré une différence de génération. Comment se construit cette complicité ?

 

Olivier Cigolotti : C’est tout d’abord avec beaucoup de fierté et de satisfaction  que je repars avec Jean Boyer après un premier mandat de 10 ans au cours duquel j’ai toujours été associé au dossiers les plus importants. Je n’ai jamais eu à faire face à des problèmes de génération; J’ai travaillé de nombreuses années avec Régis Ploton qui a également été Sénateur et Président du Sictom Velay Pilat avant de lui succéder la présidence de ce syndicat, ainsi qu’avec Geraud Du Peloux qui a été Maire de Saint Romain Lachalm, deux personnalités brillantes et attachantes. Jean Boyer s’inscrit tout à fait dans la même lignée : une grande ouverture d’esprit, qui a toujours fait preuve de tolérance et d’implication pour son département.    

 

Haute-Loire Infos : Justement le Sénateur Jean Boyer n'a jamais caché les espoirs qu'il fondait en vous mais on vous dit également très proche de Laurent Wauquiez ?

 

Olivier Cigolotti : Je ne m’en suis jamais caché, j’ai beaucoup d’estime et de respect pour Laurent Wauquiez qui lui aussi est vraiment investi pour l'yssingelais, sa ville et son département, et ce malgré ses grandes responsabilités nationales. Une certaine amitié nous lie et nous partageons bon nombre de réflexions sur notre département  et son avenir. Mais il faut également se rappeler tout ce qui a été réalisé par le passé, notamment sous l’impulsion de Jacques Barrot.

 

Haute-Loire Infos : Comment voyez vous l'avenir du département notamment avec les différentes réformes comme celles des collectivités territoriales ? Et le votre ?

 

Olivier Cigolotti : Le département de la Haute Loire bénéficie d’un certain nombre de richesses    (productions agricoles de qualité/ savoir faire industriel / main d’œuvre de qualité/ attractivité touristique, etc …) et de quelques points faibles (contraintes environnementales etc…) Les  représentants de notre département devront veiller à sauvegarder notre identité de territoire et s’assurer de la solidarité régionale et nationale. En ce qui me concerne, je suis prêt à poursuivre mon engagement pour défendre ce qui constitue ce beau département.   

 

Haute-Loire Infos : Et  le centre dans tout cela il fait beaucoup parler !

 

Olivier Cigolotti : Je pense qu’il faut parler de « famille centriste » car aujourd’hui un processus de refondation est engagé et devrait permettre de rassembler tous ceux qui partagent les valeurs fondatrices de ce courant, je veux parler des valeurs humaines, sociales et démocratiques. Bon nombre de nos concitoyens ne se retrouve plus dans les grandes tendances politiques actuelles, trop sociales ou trop libérales ; La famille centriste peut fédérer, rassembler et conforter une majorité présidentielle qui en a bien besoin.

 

 

 

 

 

Retour
Soumettre votre annonce >>
bon coin
Vend Windows 7 édition Familiale
Cause double emploi 64 Bits, jamais enregistrée. 100 € - aide à l'installation possible.
Informatique

Tout le bon coin [+]