Imprimer cette pageEnvoyer à un ami WIKIOFACEBOOKTECHNORATTIDELICIOUS


10 septembre

Retraites : Mobilisation plus forte que prévue au Puy...

videoVoir la vidéo [+]

Au Puy-en-Velay aussi on a manifesté contre la réforme des retraites mise en place par le gouvernement. Un rassemblement a été organisé place Cadelade, à l’initiative de la CGT, de FO, de la FSU, et de Solidaires, avant le traditionnel défilé dans les rues de la ville. La mobilisation a été plus forte que prévue. Les syndicats veulent faire pression sur le gouvernement et la majorité avant le débat parlementaire …

 

 

Après la rentrée scolaire, la rentrée sociale, et une première manifestation contre la réforme des retraites voulue par le gouvernement. De nombreux salariés du secteur public et privé ont manifesté mardi matin dans les rues du Puy-en-Velay, à l’initiative de la CGT, de FO, de la FSU, et de Solidaires et avec le slogan " Pas 1 trimestre de plus, pas 1 euros de moins ". Il y avait parmi eux des employés du secteur de la santé, du textile, du cuir, et de l'habillement, mais aussi des salariés de Michelin, Guérin Plastiques, et des Papeteries d'Espaly. Pour les syndicats, il s’agit de faire progresser le droit des salariés, d'assurer le financement des retraites, de réduire les inégalités. Il s'agit également de mettre en avant les revendications salariales, mais aussi le pouvoir d'achat. Ils n'ont pas, en effet, eu l'impression d'avoir été entendus " La réforme proposée par ce gouvernement est la poursuite de celle engagée par Fillon. Nous souhaitons qu'il remette en cause le départ à 62 ans, et que la réforme tienne compte de l'âge à partir duquel les salariés partent en retraite. 60% des salariés ne sont plus en activité à l'heure du départ en retraite. Il faut revenir également sur la durée de cotisations ", selon Jo Chapuis, représentant de la CGT. Il y a aujourd’hui un mécontentement profond, et les syndicats veulent canaliser la colère des salariés pour faire reculer le gouvernement " Ce qui est proposé c'est un scandale sans nom ! " pour la CGT. Le projet de loi sur les retraites sera sur la table du Conseil des ministres le 18 septembre, pour un débat au parlement début octobre. Les syndicats dénoncent en particulier l'allongement de la durée de cotisations à 43 ans en 2035 qui, à leurs yeux, fait du texte une loi « anti-jeunes ». Pour les syndicats, l'objectif de la mobilisation n'est pas le retrait du texte, mais de permettre « d'améliorer le projet lors des débats parlementaires ». Les Français, eux, ne sont pas convaincus par le projet de réforme: sept sur dix estiment qu'il va plutôt dans la mauvaise direction (sondage CSA) et plus d'un sur deux (56%) déclarent soutenir la mobilisation (enquête Harris interactive).

 

 

 

Retour