Imprimer cette pageEnvoyer à un ami WIKIOFACEBOOKTECHNORATTIDELICIOUS


04 septembre

Rive droite, Rive gauche : la balle au centre...


A quelques jours de la reprise des championnats du district de la Haute-Loire nous avons souhaité faire un point sur le bras de fer qui oppose les clubs de la rive droite du Lignon et le District de la Haute-Loire. En 2013, le District de la Haute-Loire a décidé en accord avec la Fédération française de Football de réintégrer les clubs qui bénéficiaient depuis plusieurs années d’une dérogation leur permettant d’évoluer dans les championnats du District de la Loire. On se souvient que 14 d’entre eux ont refusé et se sont regroupés au sein d’un collectif qui a tenté plusieurs recours pour se faire entendre, dont un auprès du tribunal administratif. Malgré le soutien de plusieurs élus, dont le président du Conseil général Jean-Pierre Marcon (vice-président à l’époque), le District de la Haute-Loire n’a pas été déjugé. Pour cette rentrée 2014, certains clubs comme Monistrol/Loire ont décidé de rejoindre le District et de ne plus évolué dans une sorte de clandestinité, sous de fausses couleurs dans la Loire .D’autres préfèrent rester en marge, et continuent leur lutte au sein d’un collectif affaibli, mais déterminé. L’occasion pour nous de faire le point sur la situation avec deux des  acteurs principaux : Philippe Dumunier, directeur du District de Football de la Haute-Loire, et Eric Pradier, président du « Collectif des 14 »…

Haute-Loire Infos : En cette rentrée 2014 plusieurs clubs ont décidé de jouer en Haute-Loire, Est-ce une première  victoire pour le district de la Haute-Loire.?

Philippe Dumunier : « Non, ce n’est pas une bataille, il n’y a pas de victoire ni de défaite, on est légaliste, on n’a demandé que l’application de la loi Soisson, et la décision de la Fédération va dans ce sens, donc on ira jusqu’au bout. L’ensemble des clubs de la Haute-Loire devront jouer en Haute-Loire.  Sur les 14 clubs concernés il y en a 5 qui n’ont pas adhéré au District, il y a Sainte-Sigolène, Interfoot, Riotord, Montfaucon et Saint-Romain. Pour cette saison, ces clubs ne sont pas engagés, on connaît les magouilles  du District de la Loire qui a répété l’édition précédente.  Dans un premier temps on va demander des sanctions auprès de la Fédération pour que le District dissident soit sanctionné, et nous sommes entrain d’étudier les recours juridiques possibles contre ce District. Il ya toujours des joueurs qui continuent de jouer avec une fausse identité, c’est toujours le même fonctionnement que l’année dernière. Il suffit de lire leurs différents PV sur leurs sites internet, les différentes interventions lors de l’assemblée générale pour se rendre compte de la supercherie du District de la Loire. On va les attaquer au niveau juridique et fédéral ».

« Le District de la Haute-Loire n’a pas encore gagné le match, pour moi le coup de sifflet final n’a pas retenti. » 

Pour Eric Pradier, la partie engagée avec le District de la Haute-Loire n’est pas finie « Monistrol a entièrement rejoint le District de la Haute-Loire. Il reste 12 clubs sur les 14 qui sont encore membres du collectif, et dont les actions ne sont pas encore terminées. Donc le collectif a toujours lieu d’être. Nous sommes en relation avec  Maître Buffard, le célèbre avocat stéphanois qui est en train de monter un nouveau dossier pour voir ce que l’on peut faire au niveau de la justice, voir même au niveau de la cour européenne.  C’est un monsieur qui connaît très bien le football, et toutes ses dérives, et toutes ses magouilles. Le District de la Haute-Loire n’a pas encore gagné le match, pour moi le coup de sifflet final n’a pas retenti.  Etant donné que les clubs qui n’ont pas rejoint le District de la Haute-Loire sont en sommeil, qui va sanctionner ? Comment peut-on sanctionner un club en inactivité ? ». Il y a des clubs qui ont été créés et qui n’ont que des équipes séniors. Il y a eu un compromis avec la Fédération en 1980. On était membre du District de la Haute-Loire, et on avait une dérogation pour pouvoir participer aux championnats de la Loire. L’accord a été cassé en 2011 pour une histoire bassement électoraliste au niveau de la Fédération Française, et on nous a imposé de jouer le championnat de la Haute-Loire.  On nous a demandé de l’intégrer en 2013. Aucun club ne l’a rejoint, et cette année il y a quelques clubs qui sont partis en Haute-Loire. A effectif complet, il y en a 3. Il y a 5 clubs qui n’ont pas du tout rejoint le District de la Haute-Loire. Il y en a qui ont trouvé un palliatif en créant de nouveaux clubs. Il n’ya que les équipes séniors qui ont intégré le District de la Haute-Loire. Ce sont des nouveaux clubs, puisque les anciens clubs sont toujours en sommeil ».

Haute-Loire Infos : L’organisation politique des territoires est en train de bouger avec de plus grandes régions et put être la fin des départements. Comment a votre avis les districts et les ligues sont-elles se calquer dans le temps à cette nouvelle organisation ?  

Philippe Dumunier : « Ca ne dépend pas de nous, mais de la Fédération.  Forcément on va découvrir des décisions que l’on appliquera. Il se murmure que l’on est dans le maintien de l’organisation actuelle. Ce sont des informations au conditionnel bien entendu, mais l’organisation ne va pas tellement changer ».

Pour Eric Pradier, le rapprochement est plutôt une bonne chose : « Nous, on a toujours défendu ce rapprochement, donc je le vois d’un très bon œil. J’ai toujours milité en disant qu’actuellement le problème du football altiligérien était lié à un manque d’effectif qui lui contraignait à faire d’énormes distances, et donc des poules plus faibles que son voisin Rhône-Alpin. Dons j’ai toujours milité pour avoir un rapprochement avec le District de la Loire et de la Haute-Loire. Comme dans la Loire, il y a une entité à Roanne et une à Saint-Etienne, il y aurait une entité au Puy, et ça irait très bien, et ça permettrait aux petits niveaux, et même nos équipes réserves, de jouer  avec des gens de la Haute-Loire, et ça permettrait bien évidemment aux niveaux montants, à des clubs comme nous ou Saint-Germain Laprade et ainsi de suite de jouer à Saint-Etienne, au lieu de courir, et tout le monde serait gagnant. Donc je vois ça d’un très bon œil ! ».

Dimanche prochain, 9 clubs réintègreront le championnat de la Haute-Loire, 5 irréductibles feront encore de la résistance au sein du Collectif. Le conflit qui oppose le District de foot de la Haute-Loire au « Collectif des ex 14 » n’est pas fini  a en croire les positions, et les intentions des deux parties. Néanmoins le président Fournel a remporté une première bataille avec le retour de clubs prestigieux comme Monistrol. Une nouvelle saison débute et la balle est au centre !

 

Retour
Soumettre votre annonce >>
bon coin
Location appartement CRAPONNE /ARZON
RdeC - T2 65m² Neuf - Chauff. Ind.Fioul - Dble Vitrage 355€ CC Libre de suite
Locations / Ventes

Tout le bon coin [+]