Imprimer cette pageEnvoyer à un ami WIKIOFACEBOOKTECHNORATTIDELICIOUS


1er février

The Rabeats : Les Beatles au Puy-en-Velay…


Même coupe de cheveux, mêmes costumes, même son, l’illusion est parfaite. The Rabeats ont su faire revivre les Beatles, jeudi soir au Théâtre municipal du Puy, dans une ambiance survoltée. Ils s'appellent Sly, Marcello, Dip et Flamm et forment un cover band qui, depuis 1999, revisite la légende. Nous avons pu rencontrer le Sly, le chanteur du groupe avant qu’il ne monte sur scène. Voici l’entretien que nous avons eu avec lui...

 

 

Sly, le chanteur des Rabeats...

 

Haute-Loire Infos : Avez-vous imaginez un jour que vous auriez le succès que vous avez aujourd'hui ?

 

Sly : Non, loin de là. On avait juste besoin de jouer les chansons des Beatles parce qu'on est complètement cinglés d'eux depuis qu"on est des gamins. Chacun de notre côté on jouait leurs chansons sur le coin de notre lit. On s'est rencontré au lycée, on n'a pas forcément jouer ensemble au départ, on allait se voir les uns et les autres en concert. En fait, on jouait ensemble à la fin des concerts, on faisait des " boeufs " avec des chansons des Beatles. On a fait une vraie répétition en 1999, et on a fait notre premier concert ensemble 15 jours plus tard, sur une péniche à Amiens. Le feed-back du public a tellement été incroyable que l'on sait dit que l'on arrêterait jamais.

 

Haute-Loire Infos : Le public est constitué de fans nostalgiques, mais aussi de jeunes qui veulent découvrir l'ambiance des années 60. Ca vous surprend ?

 

Sly : Non parce qu'il y a comme une justice de bon goût, de qualité. Les Beatles c'est au dessus du lot, j'en suis convaincu, et pourtant j'aime d'autres choses. C'est au dessus du lot par la variété du répertoire, la qualité des mélodies, les arrangements, les mélanges de voix. C'est un peu comme un entonoir ou à la fin ne passent que les meilleurs. Le public prend ce qu'il y a de meilleur dans le rock n'roll et de la pop musique, il reste plein de choses, dont les Beatles.

 

Haute-Loire Infos : Il y a t-li une chanson plus difficile qu'une autre à interprêter sur scène ?

 

Sly : Elles sont toutes difficiles à interprêter, mais comme c'est notre culture, et que l'on a l'habitude de jouer comme ça depuis toujours, elles sont finalement toutes faciles. Toute la deuxième partie des Beatles, après 1966, est une période très arrangée, et très orchestrée, avec beaucouip d'orchestres classiques, de fanfares, et de choses comme ça. Si on ne l'a pas sur scène on est obligé de compenser par autre chose, on le fait avec nos arrangements personnels, une sauce rock n'roll proche de la démarche qu'il y a eu il y a pas si longtemps. Nous on fait la deuxième partie de " Nicked " de l'album " Let 'it be ". C'est pas dur, c'est un challenge, c'est une fierté !

 

Haute-Loire Infos : Avez-vous des compositions personnelles dans votre répertore ?

 

Sly : Oui, mais on ne les interprête pas en concert, ou très rarement. On a une chanson qui s'appelle " Rock n'roll Rabeats ", c'est un petit clin d'oeil. On a fait quelques chansons " A la Beatles ", comme disent les anglais, et on s'est amusé à les enregistrer en bonus sur nos lives. Les Rabeats n'ont pas d'autre raison que de faire du live, et les gens veulent repartir avec ce qu'ils ont vu en concert, donc on a enregistré des disques lives en y mettant des petits cadeaux bonus, il y en a 5/6 pour le fun.

 

Haute-Loire Infos : Vous auriez aimé jouer devant un des anciens Beatles ?

 

Sly : Avec ! On a pas perdu espoir, un de ces quatres si c'est possible on va se faire ce plaisir, de jouer avec eux, ça serait cool !

Retour
Soumettre votre annonce >>
bon coin
LOUE FERME RENOVEE F4
Gde pièce à vivre donnant sur cuisine, cour et jardin, SDB et WC. A l'étage 3 chbrs (coin toilette & WC). 580 euros
Locations / Ventes

Tout le bon coin [+]