Imprimer cette pageEnvoyer à un ami WIKIOFACEBOOKTECHNORATTIDELICIOUS


10 janvier

Un dispositif d'accueil et d'hébergement pour les sans abri...

L'interview de Marlène Bony, chargée de mission à la DDCSPP...

Le dispositif d'accueil et d'hébergement est renforcé cet hiver en Haute-Loire. 226 personnes sont hébergées dans des structures d'accueil, et 25 places supplémentaires sont mises de côté au cas où de nouveaux signalements sont effectués via le 115. Parmi les personnes qui se retrouvent dans la rue, bon nombre d'hommes au dessus de 40/50 ans qui ont subi des échecs professionnels ou familiaux, également des femmes victimes de violences, mais aussi des jeunes détachés de la cellule familiale...

La préfecture de Haute-Loire a renforcé le dispositif d'accueil et d'hébergement mis en place sur le département en période hivernale. Il y a aujourd'hui 226 personnes prise en chage dans des structures d'hébergement en Haute-Loire, et 25 places supplémentaires sont mises de côté pour répondre aux cas d'urgence, liés par exemple aux conditions climatiques, dans le cadre d'un plan Orsec. Ce sont les équipes de travailleurs de sociaux du 115 qui gèrent les demandes faites par les sans abri, ou les signalements reçus au téléphone. Ce sont les policiers et les gendarmes qui composent le numéro, mais tout citoyen peut appeler le 115 pour signaler un cas de détresse. En Haute-Loire, le nombre de places disponibles pour héberger les personnes qui sont à la rue sont suffisantes, et l'objectif affiché est de ne laisser personne dehors, mais il y en a bien entendu qui ne veulent pas être pris en charge. Parmi les personnes les plus en difficulté, des hommes de 40/50 ans qui ont subi des échecs d'insertion professionnelle ou d'ordre familial. Certains ont des traumatismes qui remontent à l'enfance, et il faut parfois du temps pour les remettre dans le circuit. On trouve également des femmes victimes de violences conjugales, des familles en situation de précarité,  et des jeunes qui peuvent parfois faire de mauvaises rencontres. L'idée est donc de repérer au plus vite les personnes qui se retouvent dans la rue, et notamment celles qui sont les plus vulnérables, afin de limiter les difficultés qu'elles rencontrent, et de bien gérer les capacités d'hébergement.

Photo à la une : photo d'illustration.

Retour
Soumettre votre annonce >>
bon coin
OPEL MERIVA 1,7 CDTI
OPEL Meriva 1,7 CDTI, 100 ch DIN, 6 ch fiscaux, 180 000 km, très bien entretenu avec suivi de l'entretien chez OPEL. 5000 euros
Voitures

Tout le bon coin [+]