Imprimer cette pageEnvoyer à un ami WIKIOFACEBOOKTECHNORATTIDELICIOUS


14 avril

Un nouveau passage à gué des Vignes de la Borne...

L'interview de Michel Roussel, maire d'Aiguilhe...

Pour fêter le retour des beaux jours les ponots ont été invités à se promener vendredi après-midi le long de la Borne à l'occasion de l'inauguration  du passage à gué des Vignes sur la Borne. Ils ont pu découvrir la passerelle du gué des vignes qui assure la continuité des rives de la Borne et qui relie le stade Massot au Pont de Gallard. Certains ont fait le parcours en marchant, d'autres en courant, certains ont préféré le vélo...

 

Il existe aujourd'hui une liaison piétonne ininterrompue depuis le stade Massot jusqu'au pont de Gallard de Brives-Charensac. Tout au long de la traversée de l'agglomération du Puy-en-Velay, la rivière Borne est longée tantôt en rive droite, tantôt en rive gauche par une promenade paysagère très fréquentée. La continuité de cette promenade était interrompue jusqu'alors à hauteur des abattoirs de la commune du Puy-en-Velay, à proximité d'un point de franchissement ancestral de la Borne, autrefois appelé « pont des Vignes ». Le passage à gué créé sur la Borne a pour principal vocation d'établir une liaison piétonne. Il a été inauguré vendredi par Laurent Wauquiez, Maire du Puy-en-Velay, Michel Joubert, Président de la Communauté d'agglomération, et Michel Roussel, le maire d'Aiguilhe.

 

Ce projet intègre l'accessibilité aux personnes à mobilité réduite, respecte le milieu aquatique et les considérations paysagères. L'accent est également mis sur la restauration du bief Sainte-Catherine, et sur la mise en valeur du pont des anciens abattoirs. Pour la première fois depuis longtemps, il est possible de visualiser les quatre arches de cet ouvrage d'art d'un seul coup d'oeil.

 

Une amélioration hydraulique...

 

L'aspect hydraulique a été minitieusement étudié. Une arche de pont a été ainsi complètement dégagée des gravats et atterrissements cumulés au cours des années. La préoccupation principale de la Communauté d'agglomération était de réaliser un ouvrage de franchissement en milieu urbain sans faire courir aucun risque aux habitations. L'ouvrage ne devait en aucun cas, lors des crues importantes, créer une onde dangereuse pour les riverains. Pour ce faire, seul un ouvrage de type " passage à gué " construit très bas sur l'eau était en mesure d'assurer une totale transparence hydraulique.

 

Un cheminement ancestral…

 

L'ouvrage inauguré ne fait que restituer un point de franchissement ancestral de la Borne. En effet, avant la construction du pont des anciens abattoirs en 1852 et avant la création du boulevard Joffre et l'avenue des Champs Élysée, le cheminement traditionnel entre la cité ponote et Chadrac se faisait par le chemin Sainte-Catherine sur le Puy-en-Velay et par la rue des vignes sur Chadrac. Le franchissement de la Borne se faisait sur le pont des vignes situé à quelques dizaines de mètres du tout nouveau passage à gué. Il apparaissait donc naturel de baptiser ce nouveau passage à gué, " gué des vignes ".

 

 

Un

Retour
Soumettre votre annonce >>
bon coin
Vends lave-vaisselle Indesit
Cause déménagement - acheté en 12/08 349€ (facture). Excellent état. Prix:180€
Divers

Tout le bon coin [+]