Imprimer cette pageEnvoyer à un ami WIKIOFACEBOOKTECHNORATTIDELICIOUS


25 novembre

Une transhumance pour faire arrêter le massacre...


C’est une première dans l'histoire de l'agriculture altiligérienne…Les éleveurs de Haute-Loire excédés par les attaques du loup, vont participer à partir de ce mardi à une transhumance jusqu’à Paris, ils seront rejoints dans lpar ceux de l'Allier ce mercredi. Tous ensemble se rendront au ministère de l’écologie d'ici jeudi, où ils devraient être reçus par le représentant de l'Etat...

Face à l’ampleur des attaques de loups de ces dernières semaines, et le désarroi des éleveurs ovins qui ont été touchés par des attaques, les éleveurs de Haute-Loire et de l'Allier ont décidé de se faire entendre à travers une action symbolique qui ne devrait pas passer inaperçue, puisqu'ils ont décidé de partir en transhumance, avec leurs animaux, jusqu'aus portes du ministère de l'écologie. Un départ est prévu de Brioude en fin de matinée, un autre de Moulins ce mercredi après-midi. Ils répondent ainsi à l'appel lancé par la fédération Nationale Ovine qui estime les mesures de prélèvement et du plan loup inéfficaces, et qui dénonce l’immobilisme des pouvoirs publics par rapport aux attaques incessantes du prédateur " Le message est simple : nous demandons une exclusion des loups des zones d'élevage par une application immédiate des promesses du gouvernement ou par la mise en place d'un nouveau plan loup efficace ! En effet, la prédation par le loup continue de fair e chaque jour des dégâts catastrophiques ". Au 17 novembre 2014, ce serait plus de 8 000 animaux qui ont péri à cause du loup, 27 départements seraient touchés et plus de 1 050 éleveurs concernés par le prédateur " Imaginez-vous vous lever, chaque matin, avec la peur au ventre de découvrir vos brebis, ces animaux dont vous vous occupez nuits et jours tout au long de l’année et dont vous prenez soin, à moitié dévorées par un prédateur ou parfois même encore vivantes mais tellement blessées qu’il faut les faire euthanasier pour abréger leurs souffrances. Ce n’est pas là le métier d’éleveur ! ". Les éleveurs ovins ont donc décidé de se mobiliser et d'organiser deux transhumances avec pour point de convergence,le Champ-de-Mars à Paris. En Auvergne, une transhumance partira du rond-point de Lamothe, à Brioude, et la seconde de la Direction Départementale des Territoires à Moulins. Le troupeau Auvergnat convergera à Paris, sur le Champs de Mars. Les éleveurs des différents départements touchés par le loup emmèneront leurs brebis du Champ-de-Mars jusqu’au Ministère de l’Ecologie, 246 boulevard Saint-Germain. La transhumance s’achèvera dans la cour de la Ministre de l’Ecologie Ségolène Royal.

Notre précedent article en cliquant ici


Retour
Soumettre votre annonce >>
bon coin
Nounou disponible le puy en velay
assist. maternelle agrée accueille enfants de 0 a 6 ans. accueil tps plein tps partiel et péri scolaire. secteur le puy centre
Emplois

Tout le bon coin [+]