Imprimer cette pageEnvoyer à un ami WIKIOFACEBOOKTECHNORATTIDELICIOUS


23 décembre

Yoann Bernard a fait des drones sa passion...


En matière de reconversion Yoann Bernard, qui a travaillé comme traiteur au Puy-en-Velay avant d’être licencié en décembre 2012, en est aujourd’hui un bel exemple. Après une formation de télé-pilote de drone, il a monté sa boîte, et il propose aujourd’hui aux entreprises, aux collectivités et aux particuliers, la possibilité de capturer des prises de vues et vidéos aériennes spectaculaires et difficilement accessibles, en intérieur ou en extérieur, tout en respectant l’environnement. Nous en avons profité pour lui poser quelques questions...

Haute-Loire Infos : D’où vient cette passion des drones ?

Yoann Bernard : Après un licenciement économique, j’ai cherché une nouvelle orientation. Passionné de photos, vidéos et de nouvelles technologies, je me suis assez vite dirigé vers les drones qui m’ont tout de suite intrigué et passionné. En effet, ce sont des engins volants, qui, utilisés comme il faut, permettent une multitude d’activités.

Haute -Loire Infos : Cette passion est devenue un métier. Comment s’est déroulée la formation ? Quels investissements avez-vous réalisé pour créer votre entreprise ?

Yoann Bernard : Cet engouement pour les drones m’a poussé à me diriger vers une formation de télé pilote de drone. Pourquoi ne pas essayer d’en faire un métier ? J’ai suivi la formation à Montélimar dans une société agréée. Il faut d’abord passer le brevet de pilote d’ULM pour la théorie et ensuite plusieurs heures de pratiques pour devenir télé pilote. La formation est très bien encadrée afin d’être reconnue par la DGAC (Direction Générale d’Avion Civil). Je suis ensuite devenu formateur à mon tour et ai eu la chance de formé plusieurs centaines de télé pilotes. Concernant mon entreprise, celle-ci a été réellement lancée en mars 2014. C’est un investissement matériel et également personnel ! D’une part matériel. En effet, les banques étaient plutôt frileuses pour cette nouvelle activité sans réel recul. Il a fallu que j’investisse personnellement dans les drones pour démarrer mon nouveau métier.

Haute-Loire Infos : Quelles types de prestations proposez-vous aujourd’hui, et quels sont vos principaux clients ?

Yoann Bernard : Nous proposons de la photo aérienne, de la vidéo aérienne mais également de l’inspection. Les domaines concernés sont divers et variés : tourisme, mariage, barrages, suivi de chantier, vidéos d’entreprise, immobilier...Nous travaillons également avec des experts en assurance lors de différents sinistres.

Haute-Loire Infos : Comment essayez-vous de vous démarquer par rapport à la concurrence ?

Yoann Bernard : Nous investissons en permanence dans du matériel dernière génération afin de suivre les nouvelles technologies et tendances. Cela nous permet d’essayer d’être pionnier et de nous démarquer par rapport à d’autres sociétés. Je vais investir dans un tout nouveau drone, un prototype avec de nouvelles fonctions. Je serai certainement l’un des premiers à l’avoir.

Haute-Loire Infos : Quelles ont été vos prises de vues les plus originales ?

Yoann Bernard : Une des prises de vues les plus originales était au début de mon activité : avoir la chance de faire un vol dans la cathédrale du Puy en Velay. Depuis, nos drones volent régulièrement en intérieur mais la première fois reste un moment inoubliable, surtout dans un tel lieu….J’ai réalisé des prises de vue pour l’opération « Ambassadeurs du Velay », et j’ai beaucoup travaillé cette année avec France 3 Régions pour l’émission « Chroniques d’en haut » avec Laurent Guillaume. Je vais continuer de travailler avec Air France pour tourner des clips de promotion sur les territoires français diffusés dans les avions.

Retour
Soumettre votre annonce >>
bon coin
Vend Windows 7 édition Familiale
Cause double emploi 64 Bits, jamais enregistrée. 100 € - aide à l'installation possible.
Informatique

Tout le bon coin [+]